César 2020: Critiquée de toutes parts, la direction de l’Académie démissionne

Le président de l’Académie des César, Alain Terzian (au micro) le 7 janvier 2020. — THIERRY LE FOUILLE/SIPA

Message reçu. La direction des César a annoncé jeudi soir sa « démission collective », à 15 jours de la prochaine cérémonie annuelle, sur fond de crise, entre dénonciation de l’opacité de la gestion de l’Académie et la polémique Polanski.

« Pour honorer celles et ceux qui ont fait le cinéma en 2019, pour retrouver la sérénité et faire que la fête du cinéma reste une fête, le conseil d’administration de l’Association pour la Promotion du Cinéma (Académie des Arts et Technique du Cinéma) a pris la décision à l’unanimité de démissionner. Cette démission collective permettra de procéder au renouvellement complet de la direction », indique l’Académie présidée depuis 2003 par le producteur Alain Terzian.

Franck Riester réclame de la « diversité »

La future direction de l’Académie des César « doit permettre de représenter le cinéma français dans toutes ses esthétiques et sa diversité », a estimé le ministre de la Culture Franck Riester. « Cette gouvernance renouvelée doit permettre de représenter le cinéma français dans toutes ses esthétiques et sa diversité afin de permettre à l’Académie de continuer à incarner son rayonnement », a-t-il écrit jeudi soir sur Twitter, tout en rappelant qu’il s’agit d’une institution indépendante.

Deux cents personnalités du cinéma français parmi lesquelles Omar Sy, Bertrand Tavernier, Céline Sciamma ou Agnès Jaoui avaient réclamé une « réforme en profondeur » de l’Académie des César, dans une tribune publiée lundi soir sur le site du Monde.

Culture

César: L’Académie demande une médiation après que 200 personnalités ont étrillé son fonctionnement

Culture

César 2020: Des associations féministes appellent à voter contre « J’accuse » de Polanski

45 partages