CEDH : L’Irlandaise Siofra O’Leary, première femme élue à la tête de l’institution

En novembre, pour la première fois, une femme va devenir présidente de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). La juge irlandaise Siofra O’Leary a été élue lundi à ce poste, a annoncé l’institution judiciaire du Conseil de l’Europe.

Déjà vice-présidente de la cour installée à Strasbourg depuis janvier, Siofra O’Leary succédera au juge islandais Robert Spano, en poste depuis le printemps 2020. Le mandat de président de la CEDH est d’une durée de trois ans maximum, mais celui de Siofra O’Leary, 53 ans, prendra fin en juillet 2024, quand se terminera son mandat de neuf ans de juge à la CEDH, débuté en juillet 2015. Les juges ne sont pas rééligibles.

Siofra O’Leary élue par 46 juges

Le président de la CEDH est élu par les 46 juges de la cour (un juge par pays membre du Conseil de l’Europe). Outre des fonctions de représentation, sa mission est de présider les audiences de Grande Chambre, qui traitent les affaires les plus sensibles de la cour de Strasbourg.

Les juges luxembourgeois Georges Ravarani et slovène Marko Bošnjak ont par ailleurs été élus lundi vice-présidents de la CEDH. Ils prendront leurs fonctions le 1er novembre.