Carburant : Les travailleurs les plus modestes peuvent demander l’indemnité de 100 euros à partir de ce lundi

Pour quelque 10 millions de foyers fiscaux, la prime carburant entre en vigueur ce lundi. Cette indemnité est disponible via un formulaire sur le site des impôts, et vient remplacer la ristourne sur les prix à la pompe qui était en place jusqu’à fin 2022.

Cette indemnité est une aide versée en une fois, pour 2023, qui concerne les ménages situés dans les cinq premiers déciles de revenus. Pour être éligible, il faut disposer d’un revenu fiscal de référence inférieur à 14.700 euros en 2021, soit 1.314 euros nets par mois pour une personne seule, ou 3.941 euros pour un couple avec deux enfants. Un couple modeste qui travaille et possède deux véhicules peut bénéficier de deux aides, soit 200 euros.

Les fonds versés dès le 27 janvier

Les personnes concernées peuvent se rendre sur le site impots.gouv.fr à partir de ce lundi à 9 heures et jusqu’au 28 février. Elles doivent entrer leur numéro fiscal et celui de leur plaque d’immatriculation, puis remplir une « déclaration sur l’honneur » indiquant qu’elles ont besoin de leur voiture pour aller au travail, afin de recevoir ces 100 euros sur leur compte en banque dès le 27 janvier.

Ceux qui n’ont pas accès aux services en ligne peuvent se rendre dans le point France Services le plus proche, au service des impôts, ou contacter le 0.806.000.229, du lundi au vendredi de 8h30 à 19 heures.

Cette aide s’applique à tout type de véhicule, y compris les deux-roues à moteur et les voitures sans permis. Les vélos et trottinettes électriques sont par contre exclus. Les véhicules de société ou en location longue durée sont éligibles, mais pas les véhicules de fonction dont les frais de carburant sont pris en charge par l’employeur.

Un coût total d’environ un milliard d’euros

Quant au chômeur qui « a besoin de se déplacer pour chercher un travail », il pourra solliciter des aides auprès de Pôle emploi, avait précisé Elisabeth Borne début décembre 2022. Au total, cette nouvelle aide représente une enveloppe d’environ un milliard d’euros, selon la Première ministre.

Cette prime succède à la ristourne sur le carburant, qui avait été abaissée à 10 centimes par litre avant de disparaître le 31 décembre. Le gouvernement souhaitait remplacer la remise de 2022 par des mesures plus ciblées en faveur des « gros rouleurs », mais le critère du nombre de kilomètres parcourus n’a finalement pas été retenu. Cette aide est désormais accordée en fonction du revenu et de l’utilisation d’un véhicule.