Canicule: Le rafraîchissement arrive enfin, sauf dans l’est et le sud

Des promeneurs du dimanche dans un parc à Rennes,le 29 juin 2019. Crédit:Maxime Le Pihif/SIPA. — Maxime Le Pihif/SIPA

Après six jours d’une canicule exceptionnelle pour un mois de juin, une bonne partie de la France a commencé à retrouver des températures plus respirables dimanche, avec un net rafraîchissement dans le nord-ouest, mais toujours de fortes chaleurs à l’est et dans le sud.

Alors que l’épisode caniculaire concerne désormais une portion « de l’est de l’Occitanie à l’Alsace et sur les régions méditerranéennes », les températures devraient continuer à baisser lundi sur une grande partie du pays, note Météo-France. La vigilance orange est maintenue dans 32 départements. Ils se situent dans l’est et dans un grand tiers sud-est du pays, depuis l’Aude jusqu’au Bas-Rhin, en englobant le Massif central, la Côte d’Azur et les Alpes. Dans cette zone, le mercure continue de s’envoler avec « encore près de 40°C au maximum dans le Gard ».

Mardi, les températures seront moins élevées dans l’ensemble du pays

Et des orages ont éclaté en Haute-Loire et sur certains massifs alpins, faisant perdre 5 à 10°C localement, poursuit l’institut météorologique. En Alsace, une «chaleur d’un niveau historique» a été relevée dimanche après-midi, avec « au moins 38,8°C à 17h30 à la station de Strasbourg-Entzheim », a indiqué Étienne Kapikian, prévisionniste chez Météo-France, sur Twitter. Du jamais vu.

Dans la capitale, un agréable petit vent – avec quelques gouttes – a rafraîchi l’atmosphère, faisant oublier les 35°C de la veille. Il faudra attendre néanmoins mardi pour que l’ensemble du pays retrouve des températures moins élevées, même si celles-ci « devraient rester au-dessus des normales de saison sur la moitié sud ».

Une forte pollution se fait ressentir

Dans les zones encore chaudes, la pollution à l’ozone,​ qui accompagne souvent les vagues de chaleur, persiste. Ainsi, cinq des six départements de la région Paca (Hautes Alpes exceptées) sont en alerte 2 pour la pollution, dimanche et lundi. La circulation différenciée, mise en place depuis plusieurs jours dans plusieurs villes de France, sera reconduite lundi à Annecy (vignettes Crit’Air 0 à 3 seulement autorisées), Lyon et Villeurbanne (0 à 2).

Cette mesure va en revanche être levée lundi à Paris, où elle était en place depuis mercredi, et à Strasbourg, où elle avait été instaurée depuis jeudi. La vague de chaleur venue du Sahara, qui a étouffé aussi le reste de l’Europe (l’Allemagne a battu dimanche un record de température pour juin), est inédite par son intensité et sa précocité pour un mois de juin.

Le mercure s’était envolé vendredi avec un record français absolu enregistré à Gallargues-le-Montueux (Gard), 45,9°C vers 16h. Le précédent record de 44,1°C, dans le même département, datait d’août 2003, lorsque la canicule avait fait 15.000 morts. Avec ces canicules, « nous pouvons toucher du doigt le réchauffement climatique », a affirmé sur BFMTV le ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

Société

Canicule : Durée, cause, fréquence… Tout ce qu’il faut savoir sur l’épisode de chaleur qui frappe la France

Planète

La canicule accélérateur de la conscience écolo? «Une fois l’événement passé, il va être assez rapidement oublié»

4 partages