Caméra de surveillance : Que vaut la Smart de Calex vendue à peine 40 euros chez Carrefour ?


On a testé la caméra de surveillance Calex vendue par Carrefour — 20 Minutes
  • Les hypermarchés Carrefour proposent depuis quelques jours une caméra de surveillance à bas coût, la Smart de la marque hollandaise Calex.
  • Vendu 39,99 euros, l’appareil permet de surveiller son intérieur depuis un smartphone, donne l’alerte en cas de détection de mouvement ou de son, et est simple à installer.
  • Mais il souffre de certaines lacunes qui lui font perdre une partie de sa crédibilité.

Le marché des caméras de surveillance accueille une nouvelle venue : la Smart de la marque Calex. Vendue par Carrefour à 39,99 euros seulement, elle nous promet des maisons plus sécurisées.

Sur le papier, c’est le produit idéal à l’approche d’un été durant lequel beaucoup espèrent fuir leur domicile, synonyme de mois de confinements successifs. En attendant les vacances, que vaut donc cette caméra Smart, vendue près de quatre à cinq fois moins cher que les caméras intérieures de Nest ou de Netatmo qui sont des références ?

La caméra Calex se met en oeuvre en quelques petites minutes.
La caméra Calex se met en oeuvre en quelques petites minutes. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Une caméra discrète avec stockage en local

Calex Holland. On est tout d’abord intrigués par cette marque inconnue au bataillon. Basée à Rotterdam, Calex commercialise depuis 1970 des ampoules électriques. Connectées ou non, certaines, décoratives, sont du plus bel effet. Sur le site de la firme, il n’est fait nulle mention d’appareils dédiés à la sécurité. C’est un communiqué de presse du géant de la distribution Carrefour qui nous a alertés de l’existence de la caméra Smart dans ses rayons et le petit prix de l’appareil qui nous a incités à le tester. Celui-ci est « Made in PRC », un diminutif pour République Populaire de Chine.

Une carte micro SD (optionnelle) pour enregistrer des vidéos à chaque détection de mouvement ou de bruit.
Une carte micro SD (optionnelle) pour enregistrer des vidéos à chaque détection de mouvement ou de bruit. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Mignonnette, la caméra ne mesure que 11 cm de hauteur pour 5,3 de largeur et 3,2 cm d’épaisseur. Elle est donc très discrète. Son pied est souple et peut être légèrement plié pour orienter la prise de vue. Un scotch double face 3M peut être placé sous le pied pour fixer la caméra sur un mur, par exemple. On distingue à l’arrière un micro, une grille pour haut-parleur, ainsi qu’un slot pour carte micro-SD (jusqu’à 128 Go, non fournie). La caméra est fournie avec un câble USB (et sa prise secteur) d’un mètre, ce qui est reste court si l’on souhaite installer la caméra en hauteur.

Mise en route simplissime

L’installation, justement. Il ne faut guère plus de trois minutes pour que la caméra soit opérationnelle. L’application Calex Smart est assez bien troussée et il n’y a qu’à suivre docilement le pas à pas proposé pour ne pas se tromper. L’appairage avec un smartphone est réalisé en photographiant un QR Code. Pas plus simple.

La petite LED bleue en façade de la caméra témoigne que tout va bien. Restent quelques réglages à opérer dans l’application, comme pour régler la sensibilité de la détection de mouvement (Faible, Moyen, Elevé), activer la détection sonore… Bon point : on peut ajouter l’application dans l’écran d’accueil de notre smartphone.

Une image Full HD de belle facture

L’application Calex ouverte, il est possible de visualiser à tout instant ce que voit la caméra. En Full HD, celle-ci offre une vue assez confortable et détaillée. Il est également possible d’activer une vision en SD si la qualité du réseau n’est pas au rendez-vous. En basculant l’écran du smartphone en mode paysage, la vue n’en est que meilleure et l’on peut zoomer dans l’image pour vérifier un détail. Signalons une vision nocturne de plutôt bonne qualité, et appréciable pour effectuer une levée de doute.

De qualité HD, l'image transmise par la caméra est de bonne facture.
De qualité HD, l’image transmise par la caméra est de bonne facture. – CAPTURE

En cas de besoin, l’application propose d’effectuer une copie d’écran ou d’enregistrer une vidéo en direct. Pas mal, lorsque l’on rentrera du travail, pour confondre le chien qui a passé sa journée vautré sur le canapé alors que ça lui est interdit…

Il est également possible de s’adresser à quelqu’un via le micro de son smartphone. Un échange bidirectionnel qui peut être pratique (bien que laborieux à l’essai), au mieux pour rassurer un enfant resté seul, au pire pour demander gentiment à un intrus de bien fermer la porte en quittant les lieux… Pour l’anecdote, la caméra déclenche une alerte de détection sonore lorsque l’on parle dans le micro. Plutôt rassurant…

Point faible : l’absence de service cloud

Si les vidéos dont on déclenche soi-même l’enregistrement sont stockées directement dans la mémoire du smartphone, celles automatiquement réalisées en cas de détection de mouvement sont enregistrées sur la carte SD logée dans la caméra. C’est ici une différence fondamentale avec des caméras plus perfectionnées et plus chères qui disposent d’un stockage sur le cloud (avec ou sans abonnement).

Par ailleurs, la probabilité qu’un voleur embarque caméra et carte SD n’est pas négligeable, ne laissant ainsi aucune trace derrière son passage. Reste qu’à chaque détection de mouvement, la caméra adresse instantanément une notification à son propriétaire. L’expérience, tentée à des dizaines de reprises a fonctionné à chaque fois. Mais quelle notification !

Une petite licorne en embuscade

Le message reçu en cas de détection de mouvement est ainsi formulé : « Echec du contrôle vocal Vérifiez le statut de petite licorne ». On croirait un message codé ! Problème de traduction, sans doute ? Le firmware est pourtant bien à jour. Franchement, cela ne fait pas sérieux.

Quand la petite licorne de Calex s'invite dans nos intérieurs!
Quand la petite licorne de Calex s’invite dans nos intérieurs! – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

D’autant que cette caméra dont Carrefour vante les mérites a dû arriver par palettes entières auprès du distributeur. On imagine le client persuadé d’avoir fait une bonne affaire appeler le SAV de son magasin pour lui demander des explications. Ou pire : une première expérience pas totalement concluante avec un objet connecté dédié à la sécurité.

Notons que la caméra Calex Smart Home est également vendue sur Amazon ou encore (tiens, c’est étrange !) sur des sites de ventes d’ampoules électriques. Espérons que ce petit bug de jeunesse soit vite corrigé. Dans l’état, il fait perdre beaucoup de sa crédibilité à un produit qui, finalement, n’est pas si mauvais.

0 partage