« Ça va faire un vide abyssal » : Michel Sarran ne se remet pas de son départ de « Top Chef »

« Je ne ferai plus partie du jury la saison prochaine, M6 ayant décidé de changer le jury. Voilà, l’aventure s’arrête pour moi », confiait la semaine dernière Michel Sarran dans une vidéo postée sur Facebook. Or, le chef toulousain ne semble toujours pas s’en être remis.

«Top Chef, c’est sept ans de ma vie, confie-t-il au Parisien. Même si on sait que toute histoire a une fin, ça fait un petit peu mal quand ça arrive. D’autant plus que je suis le seul du jury qu’on change. Quand je l’ai appris, ça m’a fait un pincement au cœur. Ça a été un peu violent. Je ne m’y attendais pas du tout. Pourquoi moi ? Qu’est-ce qui a motivé leur décision ? Qu’est-ce que j’ai mal fait ? Je n’ai pas eu de réponse. Top Chef faisait partie de ma vie. Ça va faire un vide abyssal. »

« J’ai appris ça par un coup de fil »

Michel Sarran se serait ainsi bien vu continuer. « Peut-être pas dix ans, ajoute-t-il. J’en ai 60. Je ne voulais pas finir en canne ou fauteuil roulant. Mais la dernière saison a été la plus belle. Les audiences étaient bonnes et l’ambiance tellement forte. » Du coup, il ne comprend pas être le seul de la bande à devoir quitter « la cour de récréation » : « J’ai appris ça par un coup de fil. En tant que chef d’entreprise, je n’aurais pas fait comme ça. »

Que penser alors quand M6 explique avoir d’autres projets pour lui ? « Ils m’ont dit qu’ils aimeraient bien que je reste, que je faisais partie des piliers, répond le chef, toujours au Parisien. Sauf que ce pilier ne supporte plus rien. C’est assez confus, en fait. On m’a proposé des projets d’émission autour de la cuisine auxquels j’ai dit non. Ça ne m’a pas séduit. Je n’ai pas envie de faire de la télé pour faire de la télé. Ce n’est pas dans mon ADN. Après, j’ai des envies de mon côté, des choses à leur proposer. La télé a un côté addictif. »