Budget : Une aide pour les ménages se chauffant au bois largement adoptée à l’Assemblée

Une nuit placée sous le signe de la générosité. L’Assemblée nationale a adopté une série de mesures pour contrer l’inflation dans son budget rectificatif 2022, cette nuit, un texte adopté avec 181 voix pour et 137 voix contre. Parmi les mesures qui ont fait l’unanimité figure une aide de 230 millions d’euros en faveur des ménages se chauffant au bois, calquée sur celle instaurée, cet été, pour les foyers se chauffant au fioul.

L’amendement socialiste en faveur de cette aide, adopté avec 218 voix pour et une seule contre, a reçu le soutien du gouvernement. Plusieurs groupes d’opposition avaient fait des propositions en ce sens, et l’exécutif avait signifié dès le début des débats qu’il se montrerait « ouvert » sur le sujet. « C’est une belle victoire transpartisane », a salué le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal dans l’hémicycle.

Trois millions de Français concernés

Il a ajouté que le gouvernement était mobilisé pour faire la lumière sur les soupçons de spéculation autour du bois de chauffage. « On n’hésitera pas à sévir » en cas de fraude, a-t-il assuré. Selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), le bois est la source de chauffage principale pour plus de trois millions de Français, avec de plus en plus de chaudières à granulés.

Un amendement LR pour augmenter de 29 millions d’euros les moyens dédiés à « MaPrimeRénov’ », un dispositif d’aide à la rénovation thermique des logements, a également été adopté, mardi soir. Il vise à le rendre plus accessible aux classes moyennes. L’Assemblée a aussi adopté une aide de 5 millions d’euros à la presse pour faire face la hausse du prix du papier, proposée par le député Renaissance Denis Masséglia.