Brexit: Theresa May prend le risque d’un nouveau vote début juin

La première ministre britannique Theresa May, le 15 mai 2019 à Londres. — Mark Thomas/REX/SIPA

Chers lecteurs, après une pause de quelques semaines, la série Brexit reprend ! Les députés voteront début juin sur un projet de loi sur l’accord de Brexit présenté par Theresa May. Un nouveau moment de vérité pour la première ministre, le Parlement et le Royaume-Uni tout entier.

Cette fois, le vote portera sur la législation qui doit être adoptée pour mettre en œuvre son accord, et non sur l’accord en lui-même, qui a été rejeté trois fois par les élus britanniques. Ce tour de passe-passe permet à la Première ministre conservatrice de le remettre à l’ordre du jour. « Il est impératif » de présenter ce projet de loi « la semaine du 3 juin » afin que le Royaume-Uni puisse quitter l’Union européenne « avant la pause parlementaire de l’été », qui devrait démarrer fin juillet, a jugé Downing Street.

Des députés britanniques au Parlement européen

Dans l’éventualité où les députés l’approuvent, le texte devra ensuite faire la navette entre les deux chambres du Parlement puis être validé par la reine Elizabeth II. Si la procédure est achevée avant le 31 juillet, le pays pourra quitter l’UE à cette date. Cela impliquerait que des députés britanniques siègent au moins quelques semaines au Parlement européen nouvellement constitué, alors que Londres a longtemps espéré éviter cette situation paradoxale.

Les rejets successifs des députés ont déjà contraint Londres à demander deux fois à Bruxelles un report de la date de sa sortie, initialement prévue le 29 mars et désormais fixée au 31 octobre au plus tard.

Monde

Royaume-Uni: le Parti du Brexit s’envole dans les sondages

Monde

Royaume-Uni: Les élections européennes se tiendront même en cas d’accord sur le Brexit

0 partage