Brexit: Fin d’un conflit de trois mois entre les douaniers et l’Etat

Un douanier lors d’un contrôle dans les Hauts-de-France (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Fin de conflit. Ce vendredi, le ministère de l’Action et des comptes publics a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec les organisations syndicales des douaniers. Le texte, adopté à l’unanimité, met un terme au bras de fer, commencé début mars, entre les fonctionnaires de la Douane et le gouvernement sur fond de Brexit.

Il y a près de trois mois, les douaniers en poste sur le littoral des Hauts-de-France, notamment à Calais et Dunkerque, avaient mis en place des contrôles très poussés des véhicules à destination de la Grande Bretagne. Une grève du zèle qui avait engendré de nombreuses perturbations du trafic routier aux abords des ports et du tunnel sous la Manche. Les fonctionnaires voulaient alerter sur leur charge de travail qui allait considérablement augmenter à cause du Brexit.

Revalorisation progressive des primes mensuelles

Après de longues négociations, et un conflit inédit pour cette administration, les douaniers ont finalement obtenu gain de cause. Dès le 1er novembre prochain, ils bénéficieront d’une augmentation de 50 euros nets mensuels. En 2020, ce montant sera de nouveau revalorisé à 65 euros maximum par mois. Les douaniers verront aussi augmenter le montant de la rémunération des heures de nuit, les dimanches et les jours fériés.

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a aussi précisé que « des mesures d’amélioration des conditions de travail et d’exercice des missions » allaient être mises en place. Il a précisé que « l’impact du Brexit sur les missions douanières » allait faire l’objet d’une évaluation.

Lille

Nord: Avec leur «grève du zèle», les douaniers veulent continuer à «lutter contre la fraude»

Lille

VIDÉO. Dunkerque: La douane découvre 500 kg de cocaïne dans un conteneur de bananes

3 partages