Bretagne : Un premier plan loup déclenché après des suspicions d’attaques

La Bretagne n’avait plus vu son ombre depuis plus d’un siècle. Mais il est bien là. Victime des chasseurs et des pièges pendant des décennies, le loup est désormais revenu en Bretagne. Enfin, au moins un loup. Alors que les spécialistes avaient des suspicions, la preuve était arrivée en mai par la capture vidéo d’un loup dans le secteur de Berrien, dans les Monts d’Arrée. Un individu au pelage gris et marron est bien passé dans le Finistère. Et d’après les témoignages d’éleveurs du secteur, le loup n’était pas simplement de passage pour les vacances. Au moins un, voire deux spécimens, se seraient établis dans le département.

D’après Le Télégramme, un plan loup serait en préparation dans les services de l’État. Une réunion devrait être programmée en décembre pour réunir l’ensemble des parties concernées. D’après le quotidien, une douzaine d’attaques de brebis auraient été enregistrées courant octobre dans le secteur des Monts d’Arrée. Les éleveurs devraient être indemnisés. Ce plan loup n’a pas pour objectif de chasser l’animal mais « d’apprendre à vivre avec lui », a fait savoir un agent de l’État au Télégramme. Le dernier loup sauvage signalé vivant avait été tué en 1913 à Tréméven dans les Côtes-d’Armor.

Récemment, une habitante d’Ille-et-Vilaine aurait également signalé avoir croisé la route d’un animal ressemblant à un loup, comme le rapporte Ouest-France. Les photos sont trop floues pour le confirmer mais les doutes sont légitimes.