Bretagne : Covid, grippe et bronchiolite… Le plan blanc déclenché dans plusieurs hôpitaux

Pas de répit dans les hôpitaux. Lessivé par deux années et demie de pandémie, le personnel soignant doit aujourd’hui faire face à une triple menace. D’abord la neuvième vague de Covid-19, avec un nombre de contaminations en hausse. Mais aussi la circulation « encore très active » de la bronchiolite.

En Bretagne, c’est désormais la grippe qui inquiète les autorités, avec un passage de la région en phase épidémique. Dans ce contexte, les établissements de santé publics et privés de tout le département d’Ille-et-Vilaine ont activé leur plan blanc, à la demande de l’Agence régionale de santé. C’est également dans le cas dans d’autres établissements comme à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) ou à Vannes (Morbihan). Ce « dispositif exceptionnel » vise à « assurer la prise en charge des patients » dans un contexte de forte tension, rappelle l’ARS.

L’ARS demande le respect des gestes barrières

Le plan blanc permet aux établissements d’adapter leur organisation du personnel afin d’anticiper les difficultés. Dans ce contexte tendu, l’ARS a adressé un message de prévention à toute la population, nous demandant « un strict respect des gestes barrières ».

Comme Elisabeth Borne il y a quelques jours, l’Agence régionale de santé conseille le port du masque au contact des personnes fragiles et dans les transports en commun. A voir le peu de voyageurs concernés dans le métro et les bus de Rennes, pas certain que le message ait été entendu. Le lavage répété des mains est également conseillé.