Brest : Une femme tue son mari de deux tirs de carabine à la tête

Un drame s’est noué dans un appartement de Brest (Finistère) dans la nuit de jeudi à vendredi. Une femme âgée de 34 ans aurait tiré deux balles dans la tête de son mari, a fait savoir le parquet de Brest.  D’après Le Télégramme qui avait révélé l’affaire la victime venait d’apprendre que la mère de ses deux enfants avait une relation extraconjugale. Dans un premier temps, la femme aurait déclaré avoir agi « pour abréger les souffrances » de son mari, après la tentative de ce dernier. « Tout au long de sa garde à vue, la conjointe mise en cause a évolué dans ses déclarations sur les circonstances des faits. Au final, elle a reconnu être l’unique auteure des deux coups de feu tirés à l’aide d’une carabine », précise le procureur de la République Camille Miansoni. « Pour autant, de nombreuses zones d’ombre persistent sur le déroulement exact de cette soirée ».

D’après Le Télégramme, les deux enfants du couple dormaient dans leur chambre à l’arrivée des secours. Ils ont été retrouvés sains et saufs. Quant au père, il a été transporté en urgence absolue vers l’hôpital de la Cavale Blanche de Brest, où il est décédé vendredi matin. Sa femme, une infirmière de 34 ans, a été placée en garde à vue dans les locaux de la police avant d’être mise en examen pour meurtre par conjoint et placée en détention provisoire.

Une dispute «sur la vie intime» du couple

« Les motifs de la dispute semblent porter, d’après les explications recueillies, sur la vie intime du couple », ajoute le parquet. La perquisition réalisée au domicile du couple a débouché sur la découverte d’une dizaine d’armes à feu (des carabines et des armes de poing) et « un nombre très important de munitions ». Le couple pratiquait le tir sportif, précisent les enquêteurs.