Brésil : Lors de la cérémonie du Ballon d’or, Rai affiche son soutien à Lula

L’élection présidentielle au Brésil s’est une nouvelle fois invitée dans le monde du football. Le candidat de la gauche Lula a remercié lundi son compatriote et ancien footballeur Rai pour son soutien exprimé lors de la cérémonie du Ballon d’or à Paris, à deux semaines du second tour face au chef de l’Etat, Jair Bolsonaro.

« Merci Rai, j’ai regardé » la retransmission de la cérémonie à la télévision brésilienne, a tweeté l’ancien président, de 2003 à 2010, Luiz Inacio Lula da Silva. Ancienne star de la Seleçao et du PSG, Rai, champion du monde 1994, a fait le signe « L », comme Lula, avec ses doigts à la fin de son discours, avant de remettre le Prix Socrates à l’attaquant sénégalais Sadio Mané.

« On sait tous de quel côté Socrates serait »

Ce prix, décerné pour la première fois lors de la cérémonie du Ballon d’or, est destiné à mettre en lumière les footballeuses et footballeurs engagés dans des projets sociétaux et caritatifs. Son nom est un hommage à Socrates, frère aîné de Rai, mort en 2011 à l’âge de 57 ans. Ce milieu légendaire de la Seleçao dans les années 1980 s’était aussi rendu célèbre pour son engagement lors de la redémocratisation du Brésil après la dictature militaire (1964-1985).

« Socrates représente des idéaux pour un monde plus juste et plus humain. Il représente les valeurs de la démocratie, démocratie au sens où c’est un monde meilleur pour tous, tous pour un monde meilleur », a déclaré l’ancien milieu du PSG sur la scène du théâtre du Châtelet, où avait lieu la cérémonie. « On pense aussi à mon pays qui va avoir une décision à prendre à la fin du mois pour un monde meilleur. On sait tous de quel côté Socrates serait. On serait tous derrière lui. C’est important pour le Brésil et le monde entier », a conclu Rai, avant de faire avec ses doigts le signe « L ».

Neymar avec Bolsonaro

La plupart des footballeurs brésiliens ont préféré garder le silence sur leur préférence politique au moment de cette élection extrêmement polarisée. Le président Bolsonaro a toutefois obtenu un soutien de choix, celui de la superstar du PSG Neymar, juste avant le premier tour.

Le 2 octobre dernier, Lula est arrivé en tête avec 48 % des suffrages, contre 43 % pour Bolsonaro, qui a néanmoins obtenu un score bien plus élevé que les prévisions des sondages. Le second tour aura lieu le 30 octobre.