Boxe : « J’ai pris trop de poids… », Andy Ruiz admet qu’il s’est laissé aller avant la revanche contre Joshua

Andy Ruiz n’a pas préparé sa revanche contre Joshua comme il l’aurait voulu. — Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/SIPA

Les promesses du mois de juin sont parties en fumée. Après sa victoire surprise face à Anthony Joshua en juin dernier, dans un Madison Square Garden abasourdi, l’imposant Américain Andy Ruiz avait annoncé qu’il allait surveiller son alimentation en prévision de la revanche du mois de décembre. Raté. Plus lourd encore que lors de sa victoire cet été, Ruiz a finalement perdu ses ceintures de champion du monde dimanche soir en Arabie Saoudite.

« J’ai pris trop de poids, je ne bougeais pas comme je voulais. Je pensais qu’en étant plus lourd, ça me rendrait service, mais pas du tout… J’avais réussi à perdre du poids à un moment… », a-t-il soufflé après le combat diffusé sur RMC Sport. Pris dans une tempête médiatique du fait de sa renommée nouvelle, Andy Ruiz a aussi admis qu’il n’avait pas mis toutes les chances de son côté.

« Je serai bien meilleur »

« C’est de ma faute j’ai eu trop confiance j’aurais dû m’entraîner plus dur, écouter mes entraîneurs et mon père. Il se passait tellement de choses de mon côté… C’était la première fois que j’étais champion, c’était dur d’une certaine manière, j’allais à droite, à gauche, je manquais des séances d’entraînement… Les célébrations ont fini par peser », a regretté le boxeur d’origine mexicaine.

Il sait désormais ce qu’il lui reste à faire s’il veut espérer remettre la main sur les ceintures, puisqu’une belle semble d’ores et déjà d’actualité entre les deux hommes. « Je vais apprendre de ces erreurs, a conclu Ruiz J’ai hâte d’être au prochain combat contre lui. J’en ai gagné un. Lui aussi. Faisons la trilogie. Je me préparerai mieux, je serai plus sérieux… Je me bougerai le cul ! Je serai bien meilleur. » Au boulot, alors.

Sport

Poids lourds : Joshua tient sa revanche sur Ruiz après un combat plus stratégique que passionnant

Sport

Joshua-Ruiz: Snickers, burgers et crochets dévastateurs… Andy Ruiz, le «grassouillet» qui a secoué la boxe mondiale

61 partages