Boxe : Déçu par Joshua, Tyson Fury ne pense plus qu’au dangereux Wilder, qui « n’a plus rien à perdre »

Tyson Fury ne se voit pas trop beau avant son troisième et dernier combat contre Deontay Wilder​. D’autant plus qu’il n’y a plus trop de raisons de regarder ailleurs : Anthony Joshua, l’objectif qu’il s’était fixé à terme, vient d’être dépossédé de ses ceintures par Oleksandr Usyk. « Usyk a fait son travail. Il a gagné son combat et bonne chance à lui. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus. Est-ce que j’ai regardé le combat ? Oui. Est-ce que ça m’a blessé de voir Usyk gagner ? Oui », a-t-il dit, conscient que ce résultat a réduit presque à néant la possibilité d’une unification attendue depuis plusieurs années face à son compatriote.

Jusqu’à preuve du contraire, son meilleur rival est donc le Bronze Bomber, que le Gipsy King estime dangereux, avant leur combat le 9 octobre, à Las Vegas. « S’il y a bien une chose que je ne fais pas c’est sous-estimer qui que ce soit », a assuré le Britannique lors d’une conférence de presse virtuelle. « Que ce soit le plus petit homme dans une pièce ou le plus gros, je ne sous-estimerai jamais personne. Ne vous y trompez pas : ça sera « ça passe ou ça casse » pour Deontay Wilder. Tout le monde peut perdre un combat, tout le monde peut passer une mauvaise nuit. »

Fury invaincu

Le Gypsy King, invaincu en 31 combats (30 victoires dont 21 avant la limite), avait ravi la ceinture WBC au Bronze Bomber en février 2020 à Las Vegas le 9 octobre, par arrêt de l’arbitre après jet de l’éponge, au 7e round d’un combat à sens unique.

Leur premier affrontement en décembre 2018, épique, s’était soldé par un résultat nul à Los Angeles, après que Fury, longtemps dominateur, a été envoyé à terre lors des 9e et 12e reprises, parvenant toutefois à se relever à chaque fois, au grand dam de l’Américain de 35 ans (42 victoires dont 41 avant la limite en 44 combats).