Bordeaux : L’UGC des Bassins à Flot, « un cinéma où la lumière entre de tous les côtés »


Bordeaux : Plongée dans le chantier du nouveau cinéma UGC des Bassins à Flot — 20 Minutes
  • L’UGC Cité Ciné des Bassins à Flot, sera le troisième UGC de l’agglomération bordelaise.
  • Il devrait ouvrir le 30 juin, pour la Fête du cinéma.
  • Avec cet équipement de 13 salles et 2.400 places, UGC espère réaliser 650.000 entrées par an.

Faire entrer la lumière dans un cinéma… C’est suffisamment rare pour être souligné. La luminosité, c’est pourtant bien ce qui frappe quand on entre dans le hall cathédrale du nouvel UGC, dont la construction s’achève dans le quartier des Bassins à Flot. « C’est un cinéma où la lumière entre de tous les côtés », prévient son directeur, Damien Gérard. Mais pas de souci, les 13 salles de ce nouvel équipement, pour 2.394 places, seront bien plongées dans le noir, pour s’assurer des séances en toute tranquillité dans ce nouveau quartier du nord de Bordeaux.

Le nouvel UGC Cité Ciné des Bassins à Flot à Bordeaux, est situé le log de la rue Lucien Faure
Le nouvel UGC Cité Ciné des Bassins à Flot à Bordeaux, est situé le log de la rue Lucien Faure – Mickaël Bosredon/20 Minutes

Dix ans après la genèse du projet, trois ans après le lancement des travaux, ce nouvel équipement sort donc enfin de terre. Malgré les recours déposés à son encontre, notamment par le cinéma Utopia ou les communes d’Eysines et de Blanquefort. « Ces recours ont été rejetés, balaie aujourd’hui d’un revers de main Damien Gérard. On apporte une nouvelle offre, avec un équipement culturel dans un nouveau quartier, et il y a de la place pour tout le monde, sans nuire aux équipements existant » assure-t-il.

Des écrans allant de 10 à 18 mètres

20 Minutes a pu visiter le chantier en train de s’achever, de cet immense bâtiment signé des architectes Hardel et Le Bihan. Implanté le long de la rue Lucien Faure, à la place de l’ancien Hangar 27 rasé en 2018, l’équipement offre 7.500 m2 de surface et… 200 mètres de long. Les derniers fauteuils sont en train d’être vissés, et les écrans installés. « Les salles auront des capacités allant de 100 à 360 fauteuils pour la plus grande, la taille des écrans variera de 10 à 18 mètres, on sera sur du son 7.1 et des projecteurs laser » explique le directeur du cinéma, Damien Gérard, qui insiste sur l’effort porté sur le confort des spectateurs.

Derrière chaque écran, se trouvent quatre enceintes
Derrière chaque écran, se trouvent quatre enceintes – Mickaël Bosredon/20 Minutes

Le long du très long couloir qui dessert les treize salles alignées de plain-pied, des terrasses permettent aussi de faire entrer la lumière, et offrent une vue somptueuse sur le quartier et sa « marina » ainsi que sur la base sous-marine. Damien Gérard est convaincu que les Bassins à Flot vont bientôt donner leur pleine mesure. « Je suis très optimiste sur le fait que ce quartier devienne un lieu de promenade pour les Bordelais, notamment grâce à ce plan d’eau qui est je pense unique en France », assure-t-il.

Le hall d'accueil du nouvel UGC des Bassins à Flot
Le hall d’accueil du nouvel UGC des Bassins à Flot – Mickaël Bosredon/20 Minutes

« Opportunité incroyable »

« Pour nous, poursuit-il, venir dans ce nouveau quartier des Bassins à Flot était une opportunité incroyable, pour devenir un acteur culturel majeur de la zone, qui est déjà très riche avec les Bassins de Lumière, la Cité du Vin, le musée mer marine… »

Le groupe UGC renforce aussi sa position dans l’agglomération bordelaise, puisqu’il est déjà présent à Bordeaux et Talence. « On va rayonner dans les quartiers alentour, mais on espère aussi capter la clientèle du centre, de la rive droite et de l’autre côté de la rocade. » Un parking situé juste à côté du cinéma ouvrira prochainement, « avec lequel nous proposerons une offre de stationnement intéressante pour nos spectateurs. » A terme, l’UGC Cité Ciné des Bassins à Flot vise 650.000 entrées par an, quand celui de Bordeaux réalise 850.000 entrées et Talence 400.000.

UGC « très optimiste » pour la fin de cette année

Reste à savoir comment le public va réagir, en cette période de crise sanitaire. « Quand je vois le succès que nos salles ont connu mercredi pour la réouverture, je ne suis pas inquiet », annonce Damien Gérard. L’UGC de Bordeaux a réalisé 1.772 entrées, celui de Talence 537. Au niveau national, UGC totalise 42.000 entrées.

« On a réalisé des scores équivalents à une période comme celle-ci hors crise, alors que nous avions des jauges à 35 % et trois ou quatre séances par jour à cause du couvre-feu ! Cela démontre l’envie du public de revenir en salles. Et la conséquence positive de cette crise, c’est qu’il n’y aura jamais eu un tel choix de films. »

UGC vise une inauguration de son nouvel équipement le 30 juin, pour la Fête du cinéma. « Cela devrait être le coup d’envoi d’une période sans couvre-feu, sans jauge, et avec une offre pléthorique, espère Damien Gérard. Nous sommes donc très optimistes, et on peut faire une fin d’année incroyable en termes de fréquentation. »

4 partages