Bordeaux-Dijon: Le si discret Samuel Kalu (re)prend la parole sur le terrain aux Girondins

Samuel Kalu est l’homme fort des Girondins de Bordeaux. — Nicolas Tucat / AFP

  • Bordeaux a battu Dijon (1-0) dimanche et revient à quatre points de l’Europe.
  • Un nouvelle fois, c’est Samuel qui a fait la différence.
  • Depuis un mois, le Nigérian porte son équipe en prenant le relais de François Kamano.

C’est un geste qu’il maîtrise à la perfection comme notre Zizou national de la grande époque : un passement de jambe, accélération et centre ou frappe. Un enchaînement technique assez simple mais diablement efficace. Kalu l’effectue souvent très bien et ce dimanche, celui-ci a permis aux Girondins de se sortir d’un beau bourbier face à Dijon (1-0). Pas de but pour le Nigérian mais une offrande pour le grand >Danois, Andreas Cornelius.

« Plus il joue, mieux il est »

Les gestes décisifs, l’attaquant bordelais les multiplie depuis la mi-décembre. Il est tout simplement impliqué sur quatre des cinq derniers buts de son équipe (trois buts et une passe décisive). « Plus il joue, mieux il est », c’est en effet peut-être la clé avec Samuel Kalu comme le relève son entraîneur Eric Bedouet. C’est aussi sûrement l’une des explications à son automne très compliqué. Quand Ricardo a commencé à faire tourner son effectif et notamment ses trois ailiers (Karamoh, Kamano et Kalu).

Mais aujourd’hui il retrouve son véritable niveau, celui déjà vu en tout début de saison après son arrivée de La Gantoise : « Il nous fait vraiment beaucoup de bien en ce moment. Après, on travaille beaucoup avec lui pour qu’il fasse les bons choix, individuels ou collectifs. C’est encore un jeune joueur qui apprend », résume le vétéran Jimmy Briand. En effet, la marge de progression de Samuel Kalu semble énorme à seulement 21 ans car c’est encore un joueur qui gâche beaucoup de ses actions à cause de mauvais choix. Le jour où il réglera ça, il ne devrait pas rester longtemps aux Girondins de Bordeaux.

L’homme qui tombe à pic

Ses qualités techniques et physiques naturelles devraient lui permettre d’aller voir plus haut et surtout de s’affirmer. Pour l’instant pas question de faire de bruit : « Il est un petit peu en retrait car ce n’est pas forcément évidemment pour lui avec la langue (il parle surtout anglais) mais on l’intègre. Il rigole aussi beaucoup à ce qu’il comprend. C’est vraiment une très bonne personne. » Une personne qui préfère faire parler ses pieds sur le terrain que sa bouche dans les médias.

Pour Ricardo et Bedouet, c’est aussi l’homme qui tombe à pic avec la méforme de François Kamano en instance de départ depuis le début du mercato. Samuel Kalu a parfaitement pris le relais du meilleur buteur du club. Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre. Une vraie force pour cette équipe bordelaise qui a besoin de ses individualités en ce moment car collectivement, c’est plutôt difficile depuis la reprise. Alors merci Kalu !

Sport

Bordeaux-Dijon: C’est moche mais ça gagne quand même pour les Girondins (1-0)

Sport

Girondins de Bordeaux : Le club espère récupérer huit millions d’euros sur le transfert de Sala à Cardiff

Sport

Bordeaux-Dijon: Les nouveaux proprios américains s’activent déjà pour remplir le Matmut Atlantique