Biathlon : « Vous avez démontré que les rêves semblant impossibles pouvaient devenir possibles », vos mots pour Martin Fourcade après sa retraite

Martin Fourcade prendra sa retraite samedi après la dernière course de la saison. — Tiziana FABI / AFP

  • Martin Fourcade a pris sa retraite après sa dernière course, une victoire sur la poursuite à Kontiolahti.
  • 20 Minutes a demandé à ses lecteurs de nous parler de la star qui a popularisé le biathlon.

Une dernière victoire et puis s’en va. S’il fallait ajouter à la carrure du bonhomme, difficile de faire mieux : pour l’ultime course de sa carrière, Martin Fourcade s’est imposé samedi lors de la poursuite de Kontiolahti, en Finlande. Un au revoir parfait au public, qui avait très envie de lui rendre la pareille. Vous avez en effet été très nombreux à nous envoyer des messages pour évoquer ce que vous retiendrez du quadruple champion du monde.

« Quelle émotion et quelle dernière course !, lance ainsi Fabrice. Un athlète exceptionnel humainement et sportivement. Un exemple pour les jeunes et les moins jeunes. Un des plus grands sportifs français de tous les temps. Pour moi, c’est le plus grand que j’ai eu l’honneur et le bonheur d’encourager. Beaucoup de réussite et de joies pour lui et tout son entourage. Merci infiniment. »

Le plus frappant, c’est que nos internautes mettent aussi souvent en avant le palmarès de Fourcade que ce qu’il dégage humainement. « Martin vous m’avez fait passer des week-ends passionnés, des émotions allant jusqu’aux larmes, aussi je vous dis merci pour moi mais également pour le sport français, écrit Arlette. Votre réserve mais aussi vos larmes m’ont fait craquer pour un homme entier, un véritable héros national même si vous n’avez jamais pris la grosse tête. »

Merci de nous avoir fait découvrir le biathlon

Les adjectifs qui reviennent le plus souvent : « humble », « humain », « exemplaire ». « Bravo Monsieur Fourcade pour tous les moments de bonheur que vous nous avez donnés, votre humilité, votre bienveillance envers les autres, votre fair-play. Vous êtes un grand homme », résume parfaite Denise. Fabrice enchaîne : « Il est toujours lucide, humble et respectueux vis-à-vis de ses adversaires. Ses analyses d’après course sont toujours pertinentes. »

C’est aussi ce qui a frappé Daniel, qui aurait rêvé de « te voir et te saluer au moins une fois », « donc je profite de ce message pour te dire merci pour l’homme que tu es, et des moments extraordinaires que j’ai pu vivre devant la télé. Tu as cette fougue si particulière qui passe à travers l’écran, et c’est à chaque fois un bon souvenir. Je te souhaite une belle et bonne vie dans le futur. »

« Moteur dans l’émergence de la magnifique équipe de France »

Sa personnalité, son palmarès, Martin Fourcade a aussi apporté quelque chose d’autre aux Français : le biathlon. Si Raphaël Poirée ou Vincent Defranes avaient commencé le boulot, Fourcade est celui qui a permis à ce sport hyper télégénique de prendre une grande place dans l’espace médiatique. Isabelle : « Merci d’avoir rendu visible ce sport inconnu et si porteur d’équilibre (concentration, persévérance, courage), merci d’avoir donné à voir des émotions et des interrogations d’homme, des rivalités sportives stimulantes, un fonctionnement d’équipe. »

Antoine se souvient ainsi avoir « eu les larmes » quand Fourcade est passé devant lui cette année, à l’étape de Coupe du monde du Grand-Bornand​. « Merci d’avoir porté si hauts et loin les espoirs du biathlon français, écrit Patricia. Vous avez porté le goût et le sens de l’effort. Vous avez démontré que les rêves semblant impossibles pouvaient devenir possibles. Quelle performance individuelle et collective portant ainsi la force et le travail d’équipe. Quelles valeurs fortes partagées. Que d’émotions. Que de belles victoires. Merci pour le biathlon sur la chaîne publique ! ».

Et si Martin Fourcade manque déjà terriblement à nos lecteurs (et à nous aussi, à 20 Minutes), ils le remercient d’avoir assuré la formation de la relève avant de partir. « Tu as été moteur dans l’émergence de la magnifique équipe de France de cette saison », assure Antoine, complété par Alain : « merci d’avoir créé un esprit dans cette belle équipe de France ».

Finalement, le seul regret de nos contributeurs, c’est que Martin Fourcade n’ait pas eu droit à la sortie que sa carrière méritait, faute au huis clos imposé en Finlande par le coronavirus. « Tu aurais mérité les applaudissements de tout un public en ferveur pour ton arrivée, conclut Mathieu. Profite de ta famille à présent et belle retraite sportive à toi ! ».

Sport

Du gamin de Vancouver à la renaissance de 2020, les grands moments de la carrière de Martin Fourcade

608 partages