Biathlon : Jour sans pour les Bleus, la Norvège impériale…Revivez le relais masculin en direct

Emilien Jacquelin of France, center, Johannes Thingnes Boe of Norway, right, and Quentin Fillon Maillet of France, 2nd left, compete during the men’s 15 km mass start competition at the Biathlon World Championships in Antholz, Italy, Sunday, Feb. 23, 2020. — MATTHIAS SCHRADER/AP/SIPA

Le Relais Hommes à suivre à partir de 17h

Les Bleus termineront sans doute aux alentours de la 15e position. Un jour sans du début à la fin. Pas grave ils ont gagné celui qu’il fallait aux Mondiaux ! La bise tout le monde on se retrouve demain pour la mass start !

Les Bleus termineront sans doute aux alentours de la 15e position. Un jour sans du début à la fin. Pas grave ils ont gagné celui qu’il fallait aux Mondiaux ! La bise tout le monde on se retrouve demain pour la mass start !

18h11: ALLEZ TERMINADO.
 

1 – NORVEGE

2 – UKRAINE

3 – SUEDE

18h05: Pendant que ça se fait mal aux jambes devant, QFM termine sa petite promenade du samedi après-midi par un tir relativement affreux sur le debout. T’as raison Quentin, garde tes balles pour demain. 

17h58: Johannes il a tellement d’avance qu’il pourrait essayer de tirer de la main gauche. Sans-faute évidemment sur le couché. He’s surfing

17h55: Bon si on met de côté nos Français et les Norvégiens qui se baladent, on a une belle baston pour le podium. Cinq équipes qui se tirent la bourre, entre l’Allemagne, la Russie, le Brélarus, La Suède, et la République Tchèque, si j’oublie personne

17h50: Jacquelin nous explique ce qu’il s’est passé au micro de la chaîne l’Equipe. En fait, il a pas oublié, c’est juste qu’il a gâché des balles de pioche sur son couché parce qu’il a pas réussi à les enfoncer dans le canon. Du coup il en avait plus assez pour le debout…

«Sur le tir couché, la première pioche elle rentre pas dans le canon, j’en sors deux avec les gants, ce qui fait que j’avais plus que deux balles de pioche avant le debout. Au lieu de lever le bras pour demander une pioche supplémentaire, je suis reparti. Je connais le réglement, je m’en veux beaucoup pour l’équipe. On remet tellement tout à zéro d’un WE à l’autre, je vais rester là-dessus et ça va faire mal. J’ai manqué de lucidité, encore un point sur lequel je dois travailler». 

17h45: Je pense que c’est le pire relais de l’histoire récente des Bleus. On leur pardonne vu qu’ils nous ont fait vibrer pas plus tard qu’il y a dix jours, mais ça devient une belle purge

17h42: Quand ça peut pas être pire et ben c’est pire. Desthieux qui trouve le moyen de prendre une gamelle sur une montée. Est-ce vraiment la peine de continuer ce calvaire, je vous le demande

17h40: Les deux minutes de pénalité qui tombent. Grosse boulette de l’ami Emilien, qui est pas redescendu de ses Mondiaux. On lui pardonne mais du coup on peut bâcher pour aujourd’hui alors que la Norvège va gagner sans forcer

17h37Un relais à oublier pour le moment. Et sans doute pour la journée tant Desthieux va partir trèèèèèèèèèèèèès loin de la tête. D’autant qu’on a la petite étoile de la pénalité dont je vous parlais selon le diffuseur. Ca veut dire qu’on est virtuellement derniers ou pas loin. 

17h34: Les Bleus sont provisoirement à la 14e place en attendant de savoir si Jacquelin avait réussit à faire tomber la dernière cible (ou pas). Dans tous les cas on est très loin de la Norvège qui a repris la tête avant même le passage des Frères Boe.

17h31: AHAHAH MAIS EXCEPTIONNEL. Jacquelin pense qu’il a blanchi la dernière cible alors que la balle est visiblement manquée. Du coup il se barre comme si tout allait bien, mais ça pue la pénalité de sanction on va finir derrière les Bahamas à ce rythme

17h28: Sachez que c’est le Suédois Nelin qui mène la danse devant Dale et une tripotée de pays satellites de la grande Russie. Bélarus, Estonie, Ukraine…

17h25: Une bonne nouvelle après le couché. Dalle a fait n’importe quoi et perdu un temps fou pour la Norvège. Une mauvaise nouvelle? Jacquelin a fait n’importe quoi et perdu un temps fou pour les Bleus….Course compliquée pour le moment

17h21: Ah ben non c’est Mimile. Mimilien Jacquelin. Il a prévenu lui-même qu’il avait pas des jambes de feu après ses Mondiaux incroyables, mais on l’attend surtout au tir pour nous rapprocher un peu du podium. 

17h18; Allez passage de témoin. Guigonnat a repris du monde sur le dernier tour. J’ai pas vu qui était deuxième relayeur, sans doute QFM. Le meilleur du quatuor pour nous remettre dans le coup, ce serait pas mal

17h14: Il sauve les meubles sur le debout grâce à un joli 5/5 qui le ramène en queue de top 15, à une grosse trentaine de secondes du duo de l’arctique Norvège-Suède

17h12: Bon je vous cache pas qu’il est en train de nous flinguer notre premier relais bien comme il faut le Tonio. Il est tellement loion dans le grupetto on dirait un coureur de Bretagne Séché sur une étape de montagne du Tour.

17h08ARF LA GUIGOGNE QUI EN MET PARTOUT DANS LES BOIS. Trois ioches sur le couché, ça le fait repartir très loin. Bon c’est pas encore mort mais faudra être un peu plus solide sur le debout

17h04: C’est Christiansen qui ouvre le bal pour la Norvège et Simon Schemp pour l’Allemagne, qui fait figure de troisième grande favorite pour le podium.  Mais on a vu chez les filles que les erreurs au tir pouvaient coûter cher et que la piste nivelait beaucoup les niveaux des uns et des autres

17h01: Ah au fait QFM Desthieux et Jacquelin sont bien là quand à eux, rassurez-vous. Tout comme les frères Boe. A voir si Guigonnat se met au niveau, mais la Norvège dans sa config idéale est assez nettement favorite

17h: ALLEZ C’EST PARTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!

16h57: Sachez que Martin Fourcade ne participera pas à ce relais si j’ai bien compris pour garder des forces pour la mass start de demain. Il est remplacé par Guigonnat en premier relayeur. 

16h50Salut la compagnie, on prend l’antenne tranquillou devant la chaîne l’equipe en espérant que nos champions du monde s’inspirent des filles, qui ont pris une belle 2e place tout à l’heure derrière la Norvège. Enfin en inversant la place sur la boîte si possible, of course. 

C’est peut-être le titre qui a arraché le plus de larmes à Martin Fourcade, lui qui collectionne les médailles d’or mondiales depuis cinq ans. Deux semaines après la course parfaite aux Mondiaux d’Antholz, l’équipe de France de relais masculine sera de nouveau alignée dans sa version dream team à Nove Mesto. QFM, Fourcade, Desthieux et Jacquelin ont tous fini dans le top 15 vendredi lors du sprint, ce qui augure a priori d’un relais dans les meilleures conditions samedi. En face? Toujours les mêmes, à savoir la Norvège ou l’Allemagne. On se retrouve à 17h

77 partages