Bezons : Un escape game dans la caserne des pompiers pour « susciter des vocations »

Perrine, Xavier et leurs enfants, Capucine et Timothée, ont réussi à sauver le drapeau tricolore de la caserne de Bezons, menacé par le feu. Le temps d’un escape game, la petite famille s’est métamorphosée en équipe de sapeurs-pompiers. Comme déjà près de 150 personnes, ils ont testé récemment le jeu proposé par le centre de secours de Bezons. À l’occasion des 50 ans de la création du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Val-d’Oise, les casernes du département organisent des événements pour le public. « On a une profession qui peut faire peur, explique le lieutenant Alexandre Bardé, chef du centre secours de Bezons. On a choisi d’organiser un escape game pour la dédramatiser, et favoriser une meilleure découverte. »

Le pitch du jeu ? « Les pompiers de la caserne de Bezons sont tous partis en intervention, vous devez prendre leur place et gérer la caserne en leur absence, explique Alexandra, pompier volontaire et game master. Bien sûr, si le besoin se présente, vous devrez partir vous aussi en intervention. »

Un escape game sur mesure

Un jeu « au plus proche de la réalité », dans la caserne des sapeurs-pompiers de Bezons, et au milieu de véritables camions de secours. Le jeu commence dans une tente blanche, au milieu des véhicules. Dans la tente, un vestiaire et un standard ont été reconstitués. Casiers nominatifs, vestes de pompiers, casques, matériel géographique ou encore lances de pompiers… « Au cours du jeu, le public est amené à s’équiper avec du véritable matériel, et à visiter nos locaux », détaille le lieutenant de la caserne.

Les pompiers de la caserne encadrent l'escape game sur leur temps libre.
Les pompiers de la caserne encadrent l’escape game sur leur temps libre. – ©Mathilde Desgranges / 20 Minutes

« Pour l’instant, ce sont surtout des familles qui viennent mais on aimerait aussi accueillir des entreprises, ainsi que des membres d’autres services publics comme des policiers, ajoute-t-il. Cela nous permettrait de nous rencontrer en dehors de l’urgence. »

Recrutement de pompiers volontaires

« Ce qu’on aimerait aussi, avec cette activité, c’est réussir à susciter des vocations », déclare le lieutenant Alexandre Barbé. Pendant que Xavier, Perrin, Timothée et Capucine tentent de résoudre l’escape game dans la cour de la caserne, les sapeurs-pompiers font passer des tests de recrutement aux jeunes du département qui souhaitent devenir pompiers volontaires. « On en recrute toute l’année », explique le lieutenant adjoint de la caserne.

Les centres de secours manquent de recrues. « Après les incendies de cet été, le gouvernement a décidé de recruter plus de sapeurs-pompiers volontaires, explique le lieutenant Alexandre Barbé. L’objectif est de recruter 50.000 pompiers volontaires, pour passer à 250.000 pompiers volontaires à l’échelle nationale d’ici 2027. » Un recrutement nécessaire car « ce genre de “méga feu” va être amené à se reproduire de plus en plus souvent, en raison du réchauffement climatique », affirme le capitaine. Cet été déjà, plusieurs membres du SDIS 95 ont été mobilisés pour appuyer leurs collègues en Gironde et dans le Maine-et-Loire.