Benjamin Mendy accusé de viols : Le footballeur qualifié de « violeur en série » par le procureur

Le joueur de football français Benjamin Mendy, accusé de sept viols, a été qualifié jeudi de « violeur en série » par le procureur, lors de son procès à Chester, dans le nord de l’Angleterre. Âgé de 28 ans, le défenseur français, suspendu depuis plus d’un an par Manchester City, est jugé depuis début août, accusés de sept viols, d’une tentative de viol et d’une agression sexuelle.

Les faits se seraient déroulés entre octobre 2018 et août 2021 à son domicile de Prestbury, dans le Cheshire. Il risque la prison à perpétuité.

Les premiers mois de ce procès ont été consacrés à l’accusation, qui a présenté Benjamin Mendy comme un « prédateur » ayant abusé de victimes « vulnérables, terrifiées et isolées ». Début novembre, l’accusé a démenti avoir été « un danger pour les femmes ». Il a assuré n’avoir eu que des rapports sexuels consentis.

Situations « toxiques et dangereuses »

Jeudi, c’était au tour du procureur Timothy Kray de prendre la parole. Le footballeur, a-t-il décrit, attirait de jeunes femmes lors de ses fêtes dans des situations « toxiques et dangereuses ». Il a évoqué « le casting des jeunes femmes qui changeait sans cesse » avant de qualifier Benjamin Mendy de « violeur en série », de « prédateur » pendant cette période où il connaissait la gloire avec son club. « La célébrité est une très bonne couverture pour cacher le côté obscur de sa vie », a poursuivi le procureur Kray.

Vainqueur de la Coupe du monde avec l’équipe de France en 2018 en Russie, où il était remplaçant, Benjamin Mendy a passé plus de quatre mois en détention provisoire, d’août 2021 à janvier dernier. Il a été placé ensuite sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès.

Il est jugé au côté d’un autre homme, Louis Saha Matturie – sans rapport avec l’ancien footballeur Louis Saha –, poursuivi de son côté pour six viols et trois agressions sexuelles. Ils ont tous les deux plaidé non coupable.