Bassem vs Sadek : « Emile Zola a dit « J’accuse », moi je dis : « Je m’excuse » », lance le blogueur à sa sortie d’hôpital

Le blogueur Bassem Braïmi (image d’archives — Chronic 2 Bass

A peine sorti de l’hôpital, Bassem Braïki, le blogueur de Vénissieux qui a été passé à tabac la semaine dernière, a fait son retour sur les réseaux sociaux afin de faire en quelque sorte son mea culpa. Dans une vidéo d’une dizaine de minutes, l’homme qui se filme au volant de sa voiture, indique entre autre « vouloir repartir de zéro » et appelle ses contradicteurs « à lui tendre la main » après leur avoir envoyé un signe de réconciliation.

Le rappeur Sadek, qui a revendiqué cette agression, a été placé en détention provisoire vendredi. Un deuxième suspect a également été interpellé.

« Bassem va réunir »

Cicatrice sur le haut du crâne et lunettes de soleil sur le nez, Bassem Braïki dit ne « pas regretter ce qu’il a dit » mais reconnaît avoir « eu tendance à oublier » que ses « paroles pouvaient blesser les gens de l’intérieur ».

« Beaucoup de gens disent Bassem divise. Aujourd’hui, Bassem va réunir », promet-il en parlant de lui à la 3e personne, avant de poursuivre : « Je me dois de changer de fusil d’épaule tout en restant le même, tout en restant droit comme un I. Emile Zola avait dit « J’accuse », moi, je dis : « Je m’excuse ». Et de conclure de façon nuancée : « On sera toujours les mêmes, on sera dans la même ligne de conduite, sauf qu’il faut mettre la forme ».

Faits divers

Bassem Braiki vs Sadek : Le blogueur passé à tabac par le rappeur, une enquête ouverte

Société

Bassem vs Sadek : Un deuxième homme interpellé, le rappeur déféré au parquet

2 partages