Autriche: Sebastian Kurz peaufine sa coalition avec quatre ministères pour les Verts

Sebastian Kurz, chancelier fédéral d’Autriche, à Vienne le 11 novembre 2019. — Ronald Zak/AP/SIPA

Le parti conservateur autrichien de Sebastian Kurz et les Verts mettent la dernière main en Autriche à leur accord de gouvernement. Celui-ci devrait être présenté d’ici la fin de la semaine et inclure quatre ministres issus des rangs écologistes, a indiqué lundi l’un de leurs représentants. L’Autriche se prépare ainsi à expérimenter pour la première fois une coalition entre le parti conservateur ÖVP, qui a remporté les élections législatives fin septembre, et les Verts (Die Grünen), arrivés en quatrième position avec 13,9 % des suffrages.

La présentation du pacte prévue pour jeudi

Les deux formations négocient depuis plusieurs semaines la formation d’un gouvernement. L’objectif est de conclure les discussions mercredi, premier jour de la nouvelle année, en vue d’une présentation officielle du pacte de coalition jeudi, a indiqué un représentant des Verts sous couvert d’anonymat. Selon la même source, confirmant des informations de presse, les Verts devraient décrocher un « super ministère » de l’Environnement incluant également Transports, Infrastructures, Energie et Technologie.

La députée écologiste Leonore Gewessler, ancienne dirigeante de l’une des principales organisations autrichiennes de défense de l’environnement, est pressentie pour prendre la tête de cet important ministère. Le chef de file du parti, Werner Kogler, âgé de 58 ans, sera pour sa part vice-chancelier. Parmi les autres attributions négociées par les Verts devraient figurer la Justice, les Affaires sociales et les Droits des femmes, selon la presse. Le parti de Sebastian Kurz garderait la main sur les ministères de l’Intérieur, des Finances et des Affaires étrangères.

Werner Kogler, chef de file des Verts autrichien, le 10 novembre 2019 à Vienne. Werner Kogler, chef de file des Verts autrichien, le 10 novembre 2019 à Vienne. – Ronald Zak/AP/SIPA

Les Verts après l’extrême droite

Grâce à cette alliance, Sebastian Kurz peut s’offrir, à 33 ans, un deuxième mandat à la tête de l’Autriche, au prix d’un virage politique à 180 degrés puisqu’il a d’abord gouverné durant 18 mois avec l’extrême droite. Les Verts, qui n’ont jamais gouverné au niveau fédéral mais dirigent des régions aux côtés des conservateurs, ont convoqué leur congrès le 4 janvier pour ratifier l’accord de gouvernement.

Monde

Le leader conservateur Sebastian Kurz remporte les législatives autrichiennes

Planète

L’Autriche devient le premier pays européen à interdire le glyphosate

1 partage