Aude : Jusqu’à dix-huit ans de prison pour avoir tué et tenté de scier le crâne d’une marginale

Devant une salle de cour d’assises. (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Les meurtriers de Myriam Fedou-Bonsirven, 37 ans, tuée en 2017 d’une balle dans la tête, brûlée et jetée dans un fossé, ont été condamnés ce vendredi à des peines allant jusqu’à dix-huit ans de prison par la cour d’assises du Tarn. Quatre hommes et une femme, des amis liés par la consommation de drogue et d’alcool, âgés de 20 à 34 ans, qui avaient reconnu les faits et affirmé que le meurtre était accidentel, étaient jugés depuis lundi à Albi.

Fabrice Eygler, l’auteur du tir mortel, est condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle pour « enlèvement » et « séquestration suivie de mort ». Fabrice Eygler et Ryan Habib, condamné à quinze ans de prison, avaient voulu faire avouer à Myriam Fedou le vol de la voiture d’une de leurs amies, Anissa Dubreucq, condamnée, elle, à seize ans de réclusion criminelle.

Une affaire qui date de 2017

David Rougé avait tenté en vain d’enlever la balle logée dans la tête de la victime à l’aide d’une lame de scie à métaux, avant de transporter le corps. Il a été condamné à trois ans de prison dont six mois avec sursis pour « recel de cadavres » et « modification d’un état des lieux d’un crime pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ».

Le cinquième accusé, le frère d’Anissa, Koem Dubreucq, a été condamné à douze mois de prison avec sursis pour « violences avec usage et menace d’une arme ». Il avait, le matin de la mort de la victime, menacé celle-ci avec un pistolet factice, point de départ de tous les événements qui ont conduit à sa mort. Le meurtre est survenu dans le Tarn, mais les pompiers ont retrouvé son cadavre le 24 septembre 2017 dans l’Aude, département voisin.

0 partage