Aubervilliers : Non, un sanglier n’a pas dormi sur un matelas dans la ville

Depuis deux jours un sanglier fait le buzz sur Twitter. « C’est un truc de fou quand on repense qu’il y a eu un sanglier qui a dormi sur un matelas à Aubervilliers mdr », a posté un internaute, photo à l’appui. L’animal semble bien confortablement installé pour faire sa sieste, entouré de détritus.

« C’est fou que ces animaux arrivent même dans les villes maintenant », a commenté un internaute. Un autre s’est permis de critiquer la ville, ce qui a engendré un débat dans les commentaires : « C’est une poubelle à ciel ouvert ce coin. » Sauf que ces internautes font erreur sur la location de la photographie. 20 Minutes vous explique.

FAKE OFF

Un détail a alerté certains internautes. Une rapide observation des poubelles situées derrière le sanglier permet de constater que l’écriture n’est pas en français. Ni même de l’alphabet latin que nous utilisons, puisqu’il s’agit de l’hébreu. Evidemment les inscriptions sur les poubelles d’Aubervilliers ne sont pas en hébreux.

En réalité, le cliché a été pris dans la ville de Haïfa en Israël, dont une partie est coincée entre la mer Méditerranée et le parc national du Mont Carmel, lieu où vivent ces animaux sauvages. Un article du Times of Israël daté du 14 mars 2021 met déjà en avant cette photo de sanglier allongé sur un matelas, qui avait déjà fait le tour des réseaux sociaux à l’époque.

Depuis 2019, l’abattage des sangliers par les chasseurs y est interdit. En l’absence de prédateurs naturels à Haïfa, leur nombre a augmenté rapidement. Les habitants rapportent que les animaux entrent depuis longtemps dans la ville la nuit à la recherche de nourriture et d’eau. Mais ils affirment qu’au fil du temps ils s’installent de plus en plus, bloquant les routes, creusant les jardins publics et renversant les poubelles.