« Attention vous êtes en campagne »… En Alsace, une commune met en garde les citadins trop exigeants

Le panneau à Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. — G. Varela / 20 Minutes

  • A l’une des entrées de la petite commune de Muhlbach-sur-Munster en Alsace, un panneau prévient les visiteurs « Attention, vous êtes en campagne ».
  • Un panneau justifié par le maire Patrick Althusser qui entend de plus en plus de plaintes ces dernières années, tout comme dans les villages alentour, pour des nuisances sonores liées à la vie rurale.
  • Des plaintes qui font écho aussi à l’histoire du célèbre coq Maurice, en Charente-Maritime, et que le maire ne souhaite plus entendre.

Le panneau est petit, mais « il fait parler ». « Attention vous êtes en campagne » peut-on lire à l’entrée du village de Muhlbach-sur-Munster, dans le Haut-Rhin. Depuis quelques jours, son maire, Patrick Althusser, enchaîne les reportages et répond aux interviews des journalistes. « Je ne pensais pas que cela ferait autant de bruit cette affaire », s’amuse le maire.

Le panneau à Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. Le panneau à Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. – G. Varela / 20 Minutes

C’est pourtant un tout petit panneau, de 60 centimètres à tout casser, fixé à l’entrée du parking où se tient le marché les mois d’été. Avec un message qui s’adresse principalement aux touristes de passage, aux visiteurs d’un jour, aux amateurs de « gîtes sans un bruit », assurent les habitants. Pour eux, c’est surtout le bruit des camions qui déboulent à toute vitesse sur la départementale et coupe en deux la petite commune de 840 habitants, qui occasionnent le plus de nuisances sonores…

Patrick Althusser, maire de Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. Patrick Althusser, maire de Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. – G. Varela / 20 Minutes

« L’idée est venue d’un conseil municipal où nous avons évoqué le fameux cas du coq Maurice », se rappelle l’édile. « On ne voulait pas qu’une chose pareille se passe ici. « C’est préventif, pour ceux qui veulent séjourner au village voire s’installer et pensent qu’il n’y a aucun bruit. Depuis le Covid et le confinement, poursuit le maire, le besoin de campagne et de calme s’est fait ressentir. Mais tout le monde est le bienvenu, bien entendu », sourit le maire.

Un message informatif

« Il faut juste avoir bien en tête que ce n’est pas complètement calme comme certains peuvent l’idéaliser. Nous avons deux églises, une catholique et une protestante, avec des clochers qui sonnent à heure régulière, alors il faut s’habituer, nous, on ne les entend même plus d’ailleurs », assure Patrick Althusser. C’est « un message d’accueil, pour ne pas être déçu par la suite, rappeler ce qu’est réellement la campagne ». Car des plaintes pour un tracteur qui fait du bruit, un coq qui chante, le maire en entend de plus en plus ces dernières années, comme dans les villages alentour.

Un panneau « informatif », mais qui tape dans l’œil avec son titre tricolore et son slogan de campagne qui rappelle celui employé par la droite il y a quelques années « La France, tu l’aimes ou tu la quittes ». Y fait-il écho ? Il semble bien que non à voir le rire du maire. « Ah ! C’est pour ça qu’on m’a fait une remarque. Non, on n’a pas fait le rapport du tout », balaye d’une main l’édile qui s’amuse d’une telle idée.

Respecter la vie locale

Revenons au panneau. Il est clairement détaillé qu’il y a des coqs qui chantent, des vaches avec des cloches autour du cou, des tracteurs mais aussi « des agriculteurs qui travaillent pour vous donner à manger » ou bien encore « des artisans qui travaillent pour vous et qui souhaitent pérenniser leur activité ». Un écriteau avec quelques injonctions même si les destinataires d’un tel message ne sont pas clairement désignés : « Respectez ces lieux et les personnes qui y sont habituées » avant de conclure que cette « nature n’appartient pas seulement à quelques privilégiés ».

Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. Muhlbach-sur Munster (Haut-Rhin), le 6 octobre 2020. – G. Varela / 20 Minutes

Un avertissement aux citadins qui auraient des envies de nature « idéalisée » ? « On est chauvin par ici et je n’aime pas le parisianisme », explique Daniel, un trentenaire du village. Le panneau, il le voit d’un bon œil, comme tous les habitants que 20 Minutes a rencontré. « C’est bien ce qu’ils ont fait, le maire a raison. Il faut respecter la vie locale avec ses agriculteurs qui circulent en tracteur dans les rues. Souvent je me pousse pour les laisser passer quand ils sont chargés », illustre Daniel. Pour la boulangère Andréa, c’est même insuffisant : « Il devrait y avoir des panneaux comme ça dans tous les villages. » Et cela ne serait « pas une mauvaise idée », plaisante Dédé, un habitant qui a construit il y a plus de 40 ans dans la commune. « Moi, ça me fait rigoler ce panneau ! » Chut Dédé ! Ça pourrait faire du bruit…

Société

Haut-Rhin : Leur cheval laisse trop de crottin, leurs voisins les attaquent en justice

Politique

Les députés votent pour protéger les « bruits et les effluves » de la campagne

63 partages