Attentat de Strasbourg EN DIRECT: Chérif Chekatt abattu par la police… Daesh revendique l’attaque…

8h01 : « La stratégie de la police, c’était de lui couper toute aide possible »

Invité de franceinfo, Fabrice Poli, secrétaire régional Grand Est du syndicat Alliance Police Nationale, a raconté la traque de Chérif Chekatt, qui « se terrait dans le quartier depuis la commission des faits ». Il a expliqué que « Cherif Chekatt était blessé » et que, « se sentant perdu », le suspect a « quitté sa cache » – un « cabanon ».

« Dans l’après-midi, on a eu des infos selon lesquelles il se trouvait dans le secteur de Neudorf et de la Meinau. Un homme a été vu passant de jardin en jardin. Ce sont des témoins qui ont appelé », a-t-il détaillé. « L’une de ces bridages, une femme et deux hommes, circulait rue du Lazaret et l’a repéré. Ce dernier a ouvert le feu sur les policiers. Les collègues ont répliqué avec un pistolet mitrailleur HK. C’est cette arme qui a permis la neutralisation de Chekatt », a expliqué Fabrice Poli.

« Pour lui, c’était compliqué car tous ses proches étaient placés en garde à vue. On était sûrs que ce type de dispositif, appuyé de multiples interpellations, allait le faire sortir. La stratégie de la police, c’était de lui couper toute aide possible et manifestement, il n’est pas parvenu à bénéficier d’une aide », a-t-il ajouté.