Assurance auto : La vignette verte pourrait être supprimée, selon Bruno Le Maire

C’est un petit bout de papier qu’on voit sur toutes les voitures et motos. La fameuse vignette verte prouvant que l’automobiliste ou le motard a souscrit à une assurance. Mais, cette carte pourrait disparaître dès l’année prochaine.

« Nous travaillons, avec le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, à la suppression de cette petite vignette verte qu’il faut coller derrière son pare-brise et qui témoigne que vous êtes bien assuré », a confié Bruno Le Maire, ministre de l’Économie aux Échos.

Des contrôles possibles grâce à l’immatriculation

Pour remplacer la vignette, un système dématérialisé pourrait être mis en place à partir du Fichier des véhicules assurés (FAV). Les forces de l’ordre pourraient vérifier si le véhicule est assuré grâce à la plaque d’immatriculation. Une décision soutenue par la fédération des compagnies d’assurances, détaille Le Parisien.

Les policiers et gendarmes ont accès à ce fichier depuis 2019. Il est mis à jour par les compagnies d’assurances et recense 56 millions de véhicules. Tout y est inscrit : l’immatriculation du véhicule, nom de l’assureur, numéro du contrat et date d’échéance… « Il peut y avoir, à la marge, des erreurs dans l’inscription des informations, mais rien n’empêche derrière de fournir une attestation d’assurance pour régler le litige. La fiabilité s’élève à plus de 99 % », a assuré Franck Le Vallois dans une interview accordée au Parisien en mai dernier.

Une décision écologique

Ce système serait également plus simple pour les usagers qui ne seraient plus obligés d’avoir avec eux l’attestation d’assurance, sous peine d’une amende de 35 euros. Un point reste à éclaircir en cas d’accident : comment les particuliers pourront savoir si le véhicule en face est assuré ?

Enfin, l’abandon de la vignette verte et des documents liés permettrait d’éviter l’impression d’environ 50 millions de documents par an.