Arnaques au CPF : 440 procédures ouvertes en 18 mois

Une monétisation qui a fait des dégâts. La conversion en euros du compte personnel de formation (CPF) depuis 2019 a poussé des délinquants à tenter de détourner ces fonds publics.

Le Service central de renseignement criminel de la gendarmerie (SCRC) a recensé les procédures ouvertes en France entre le 1er janvier 2021 et le 30 juin 2022. Selon une information de la radio RTL, 440 enquêtes ont été ouvertes sur cette période. En réalité, le nombre pourrait être beaucoup plus grand, car de nombreux particuliers ne déposent pas plainte, selon le patron du SCRC interrogé par la radio.

Un vaste coup de filet policier jeudi

Les modes opératoires privilégiés par les escrocs sont divers : extorsion d’identifiants auprès des particuliers après l’envoi de SMS, ce qui permet aux malfrats de vider les comptes de formation de leur victime. Mais aussi de véritables formations, qui sont surfacturées. Ou encore l’obtention de codes des comptes en échange de cadeaux.

Dix personnes ont été mises en examen jeudi pour escroquerie en bande organisée, soupçonnées de détournement de fonds au titre du compte personnel de formation (CPF), selon des informations de l’AFP auprès de sources judiciaires.

Elles étaient soupçonnées d’être impliqués dans deux réseaux, possiblement liés, qui obtenaient frauduleusement depuis 2021, grâce à des sociétés de formation fictives, de l’argent de la Caisse des dépôts (CDC) pour un préjudice total estimé à 8,2 millions d’euros.