Apple Watch Series 7 : La montre connectée voit plus grand mais innove peu sous le cadran

Apple est pile à l’heure pour la sortie ce vendredi de sa nouvelle Apple Watch Series 7 et 20 Minutes, qui a pu l’essayer, aussi ! Après ses nouveaux iPad, ses 
iPhone 13, et avant l’annonce probable de nouveaux ordinateurs le 19 octobre, la marque à la pomme suit son planning comme un métronome avec une 
montre connectée toujours plus performante. Mais pas si différente.

L'Apple Watch Series 7 proposée dans de nouveaux coloris.
L’Apple Watch Series 7 proposée dans de nouveaux coloris. – APPLE

Ecran : plus d’ergonomie grâce à un meilleur affichage

Première surprise, l’écran OLED de la nouvelle Apple Watch Series 7 ne change pas de forme, mais voit plus grand. Apple évoque une surface d’affichage accrue de 20 %, et ce, sans augmenter la taille du boîtier. Cela se voit à l’œil nu : l’écran de la tocante, qui épouse les bordures, est légèrement incurvé et désormais presque à bords perdus.

Le constructeur en profite pour optimiser l’usage de la montre à l’aide de nouveaux cadrans. Ceux proposant différentes « complications » (comme le niveau d’activité, une boussole, le niveau d’UV…) n’en sont effectivement que plus lisibles.

Avec son affichage élargi de 20%, l'écran de l'Apple Watch Series 7 gagne en ergonomie.
Avec son affichage élargi de 20%, l’écran de l’Apple Watch Series 7 gagne en ergonomie. – APPLE

On apprécie surtout le meilleur confort procuré lors de l’affichage de messages et la possibilité d’augmenter la taille du texte. Bref, on gagne en ergonomie.

Résistance : la meilleure des montres connectées

Voulant visiblement être irréprochable sur la résistance de sa tocante, Apple se targue d’offrir à sa Watch Series 7 un écran plus costaud, avec un verre 50 % plus épais. Les coups de marteau (modérés, mais fermes) que nous avons portés sur l’écran de notre montre ne l’ont ni rayé, ni fendillé. Sans doute faut-il un choc nettement plus conséquent pour qu’il soit endommagé.

Avec sa résistance totale, l'Apple Watch Series 7 devient la montre des baroudeurs.
Avec sa résistance totale, l’Apple Watch Series 7 devient la montre des baroudeurs. – APPLE

Il est par conséquent probable que la montre résiste en cas de chute, notamment pour une utilisation sportive. Toujours étanche (jusqu’à moins 50 mètres), l’Apple Watch est désormais résistante à la poussière (norme IP6X), une lacune dont souffraient ses aînées. Sur ce terrain, elle s’impose comme la montre connectée la plus complète.

Sport : la petite reine des tocantes monte en selle

Grâce au système d’exploitation Watch OS 8, de nouveaux algorithmes équipent l’Apple Watch pour le vélo. Nous les avons mis à l’épreuve. Constat : pas besoin de lancer l’application Sport sur l’écran de la montre et de sélectionner « Vélo ».

L'Apple Watch Series 7 optimise son tracking de l'activité vélo.
L’Apple Watch Series 7 optimise son tracking de l’activité vélo. – APPLE

Au bout de 200 mètres à peine, la montre détecte seule l’activité et entame ses calculs (distance, vitesse, dénivelé, rythme cardiaque, etc.). Point intéressant : chaque arrêt marqué, même bref, est désormais détecté et décompté du score final.

L'activité vélo est automatiquement détectée et quantifiée.
L’activité vélo est automatiquement détectée et quantifiée. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Les performances enregistrées gagnent en précision. Bref, on a pédalé et bien aimé.

Santé : encéphalogramme plat pour les nouveautés

Là où la Series 6 intégrait de nouveaux capteurs pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang, ou pour réaliser un électrocardiogramme, cette Série 7 n’innove pas en matière de santé. Tout juste peut-elle prévenir les secours lorsque, durant une sortie à vélo, on est victime d’une chute et que l’on reste étendu sans bouger durant plus d’une minute. Bref, ce n’est déjà pas si mal.

Médiation : zen, soyons (presque) zen !

Avec l’application Pleine conscience qui équipe sa nouvelle montre, Apple va plus loin dans le bien-être. En plus d’une fonction « Respirer » déjà connue, la marque à la pomme ajoute des petites séances de méditation. Genre : « Pensez à une personne qui compte pour vous. Imaginez que vous pouvez ressentir la connexion que vous avez avec elle ». En appuyant sur « Commencer », l’écran de la montre se remplit de couleurs mouvantes et apaisantes.

Les séances de méditation de l'Apple Watch Series 7.
Les séances de méditation de l’Apple Watch Series 7. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Nous avons réalisé cet exercice plusieurs fois, mais la taille de l’image que l’on doit fixer durant une minute reste malgré tout vraiment petite pour que l’on puisse véritablement s’immerger dans une bulle de bien être… Bref, on a fini par envoyer un WhatsApp à la personne aimée pour une connexion plus rapide et faire le plein de zénitude.

Autonomie : toujours pas plus d’une journée

Nous l’avons constaté, l’autonomie de l’Apple Watch Series 7 n’évolue pas. Officiellement calée à 18 heures d’usage, elle n’ira hélas pas au-delà. Si l’on utilise son GPS pour une activité sportive, il ne faudra pas espérer atteindre cette durée. Si auparavant il n’y avait guère d’autre possibilité que de recharger sa montre pendant la nuit, la Series 7 est cependant proposée avec un chargeur induction qui propose un temps de charge plus rapide de 33 %. Oui, Apple aime la précision.

Le nouveau chargeur 33% plus rapide de l'Apple Watch Series 7.
Le nouveau chargeur 33% plus rapide de l’Apple Watch Series 7. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Dans les faits, la montre peut retrouver 97 % de son autonomie (contre 85 % pour la Series 6) en une heure de charge. Bémol : les anciens chargeurs du marché rechargent cette Watch beaucoup plus lentement… Néanmoins, le chargeur rapide est fourni dans la boîte par Apple et se connecte sur un bloc d’alimentation en USB (lui, non fourni). Bref, c’est symbolique, mais pratique.

Notre verdict : une belle mise à jour

Sans changement de design (pourtant pronostiqué), la nouvelle Apple Watch Series 7 évolue sereinement mais son constructeur reste encore sur ses acquis. Et pour l’heure, un accroissement de son autonomie (pourtant espéré) n’est pas à l’ordre du jour. Bref, les possesseurs d’anciennes versions de la montre connectée peuvent en envisager l’acquisition sur la base d’une ergonomie et d’une résistance améliorée. Ceux qui portent l’Apple Watch Series 6 lancée il y a un an au poignet n’ont pas besoin d’en changer.

A partir de 429 euros (41 mm) et de 459 euros (45 mm).