Apolline de Malherbe, Philippe Etchebest, « Ninja Warrior »… Coup d’œil dans le rétro TV de la semaine

Attention spoilers… Ici, on parle de télévision. De la téléréalité au JT de 13 Heures en passant par les polars régionaux de France 3, 20 Minutes – et, surtout, l’incroyable équipe de rédaction de la rubrique « Rétro TV » (composée d’une personne) – scrute tout ce qui passe sur le petit écran.

Mais si, vous savez, cette boîte qui s’anime et dont les jeunes se servent pour regarder YouTube ! Chaque samedi, c’est donc ici que vous retrouverez nos coups de cœur (ou pas), toutes les infos croustillantes et les indiscrétions de la semaine. Allez, on jette un coup d’œil à l’actu télé ?

Le chiffre de la semaine

Deux records ont été battus vendredi soir dans Ninja Warrior. Le premier a été établi par Clément Gravier, vainqueur de la sixième saison. Lors de l’ultime épreuve, il est parvenu à grimper à la corde en 25 secondes et 16 centièmes, ce que personne n’avait jamais fait avant lui. Le deuxième record est moins réjouissant pour TF1 puisque la finale a signé le pire score historique de l’émission : 2,47 millions de personnes ont suivi cet ultime numéro, soit 12,1 % du public. La chaîne s’est fait battre par Meurtres en Haute-Savoie sur France 3 et les Victoires de la musique sur France 2.

La phrase du poste

C’est la séquence qui a fait le plus parler à la télévision cette semaine. Mardi, l’interview de Gérald Darmanin menée par Apolline de Malherbe a connu quelques remous. « Pardon, comment vous me parlez ? » s’est exclamée la journaliste lorsque le ministre de l’Intérieur lui a demandé de se calmer. Interrogé le soir même dans C à vous, Marc-Olivier Fogiel, le patron de BFMTV, a tempéré la situation.

« Je ne crois pas que ce soit misogyne. C’est un peu tendu. Mais des interviews tendues, j’en ai menées aussi. J’ai entendu Gérald Darmanin utiliser cette expression avec des intervieweurs hommes également, a-t-il répondu face à Anne-Elisabeth Lemoine. C’est une expression malvenue dans une interview mais que j’ai déjà entendue ailleurs. » Pour conclure, le directeur général de la chaîne d’info a évoqué une « expression malheureuse ». Mais il insiste : « il n’y a pas mort d’homme. »

L’actu speakerine

Avant de passer au zapping, et si on faisait une pause vidéo pour regarder ce qui nous attend à la télé à partir de lundi ? Une dose d’amour, une pointe de nostalgie et une émission un poil macabre sont au rendez-vous.

L’instant zapping

Trop c’est trop pour Philippe Etchebest ! Dans un nouvel épisode de Cauchemar en cuisine diffusé mardi sur M6, le chef a jeté l’éponge face à un restaurateur qui ne voulait pas prendre en compte ses conseils. Les insultes sont allées bon train et, en plein service, le juré de Top Chef a décidé de prendre ses cliques et ses claques pour retourner à Bordeaux.

Évidemment, puisque vous connaissez le petit cœur tendre de Philippe Etchebest, vous vous doutez bien qu’il a fini par revenir dans le restaurant pour mener à bien sa mission dès le lendemain. Malheureusement, cela n’aura pas suffi à sauver l’établissement puisqu’il a fermé ses portes l’été dernier.

Les infos « pop-corn »

Antoine de Maximy n’a pas pu aller jusqu’au bout de son périple en Côte d’Ivoire. Le protagoniste de J’irai dormir chez vous s’est blessé pendant le tournage d’un nouveau numéro. Après des examens, la sentence tombe : une fracture du péroné. « Mon pied a glissé, l’autre s’est coincé dans une racine, et crac ! Rapatriement sanitaire et opération à Paris », a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

Un nouveau visage vient s’ajouter à la panoplie des animateurs et animatrices qui peuvent changer votre vie en quelques secondes. Cette semaine, Inès Vandamme a annoncé sur les réseaux sociaux qu’elle rejoignait « l’équipe d’animateurs de la Française des jeux » sur TF1. Dans quelques jours, on pourra donc voir la professionnelle de Danse avec les stars ailleurs que sur un parquet.

Il ne faut pas chauffer Raymond Domenech. Et il ne faut pas non plus avoir critiqué son travail plusieurs années en arrière. Dans un documentaire à venir à l’occasion du 3.000e numéro de L’Equipe du soir, on apprend que Dominique Sévérac, reporter au service des sports du Parisien, n’est pas le bienvenu sur le plateau lorsque l’ancien entraîneur de l’équipe de France y est invité. « Il fait partie de ceux à qui je ne dis pas bonjour. On ne nous verra jamais ensemble, explique Raymond Domenech. Je suis sympa mais j’ai un peu de mémoire… » Le groupe vit bien. Ou pas.