APL : Le gouvernement repousse au 1er avril l’entrée en vigueur de la réforme

Julien Denormandie , ministre chargé de la Ville et du Logement, a répondu aux questions de 20 Minutes lundi 4 novembre. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Initialement prévue pour janvier, l’entrée en vigueur de la réforme des aides personnalisées au logement  (APL) a été repoussée au 1er avril, à la demande de la Caisse nationale des allocations familiales, qui a besoin de plus de temps pour sa mise en œuvre, a annoncé Julien Denormandie, le ministre chargé de la Ville et du Logement, ce jeudi.

« Le gouvernement a choisi de décaler l’entrée en vigueur au 1er avril pour mettre en œuvre la réforme avec un meilleur niveau de sécurité et de fiabilité pour les allocataires », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Un dispositif utilisé par 6,5 millions de Français

Basées actuellement sur les revenus perçus deux ans auparavant, les APL seront désormais réévaluées chaque trimestre, en tenant compte des revenus des douze mois précédents. Un vrai bouleversement pour plus de 6,5 millions de personnes qui bénéficient aujourd’hui du dispositif.

Fin novembre, Emmanuel Macron avait déclaré traîner « comme un boulet » la baisse de cinq euros des APL (Aides personnalisés au logement), une mesure décidée au début de son quinquennat qui a suscité un tollé. Il avait également reconnu que cette décision « ne faisait pas partie de mes engagements » de campagne.

Économie

« La réforme des APL va permettre à chacun d’avoir ce dont il a besoin, et de l’avoir au bon moment », vante Julien Denormandie

Économie

APL: La réforme des aides au logement ne fera-t-elle vraiment «aucun perdant»?

809 partages