Angers : La métropole propose 10 millions d’euros pour racheter l’immense site Thomson

C’est une immense friche de 13,5 hectares située quartier Croix-Blanche, le long du boulevard Birgé, à l’est d’Angers. L’usine Thomson (groupe Technicolor), qui employait 340 salariés pour la production de téléviseurs puis de décodeurs, a fermé ses portes en octobre 2012. Dix ans après, le site industriel est toujours inoccupé et affiche même un piteux état. Mais le dossier semble en train de s’éclaircir. Lundi soir, le conseil communautaire d’Angers Loire Métropole a voté une enveloppe de 10 millions d’euros pour le rachat des lieux au liquidateur judiciaire. Outre le terrain et des espaces verts, le lot comprend divers bâtiments (7.000 m2) dont des ateliers et des bureaux.

Si l’offre est acceptée, la métropole s’engage à régler également la dépollution du site ainsi que les frais de gardiennage et d’assurance. Des dépenses supplémentaires qui pourraient faire grimper la facture à charge de la collectivité à environ 13 millions d’euros.

Une première offre à 6,5 millions d’euros

Intéressée par sa « requalification », la métropole d’Angers avait tenté dès 2013 d’acheter le site Thomson au prix de 6,5 millions d’euros, avant de brusquement se rétracter compte tenu des frais estimés de dépollution. Un conflit judiciaire, toujours en cours, avait alors débuté avec le liquidateur judiciaire de Thomson.

A terme, de nombreux logements et bureaux pourraient être construits à l’emplacement de la friche.