Ancien président du Stade Toulousain, René Bouscatel élu à la tête de la LNR

René Bouscatel, le 19 avril 2017 au stade Ernest-Wallon de Toulouse. — N. Stival / 20 Minutes

Il y a encore quelques semaines, il était loin d’être favori, derrière les deux autres candidats Vincent Merling et Alain Tingaud, qui s’est depuis retiré de la course. Et pourtant. René Bouscatel a été élu mardi président de la Ligue nationale de rugby (LNR), l’organe régissant le secteur professionnel français. L’ancien président du Stade Toulousain, entre 1992 et 2017, devient le quatrième patron de la LNR après Serge Blanco (1998-2008), Pierre-Yves Revol (2008-2012) et Paul Goze (2012-2021).

Son principal adversaire, l’actuel président de La Rochelle Vincent Merling, n’ayant pas été élu au collège des représentants du Top 14, Bouscatel (74 ans) a été largement désigné pour les quatre prochaines années, avec 89,6 % des voix de l’assemblée générale. A la tête du club toulousain pendant un quart de siècle, l’ancien avocat a présidé à la conquête de neuf titres de champion de France et de quatre Coupes d’Europe par les Rouge et Noir.

« Un partenariat avec la FFR »

Bouscatel se présente comme l’homme du consensus. Pendant la campagne, il avait expliqué vouloir « instaurer un dialogue constructif avec la FFR ».

« Je veux être le président d’une ligue unie, forte et innovante, engagée dans un
partenariat avec la FFR notamment autour du grand objectif de la Coupe du Monde 2023, capable de conquérir de nouveaux publics et de nouveaux territoires, tout en promouvant un rugby solidaire, en lien avec le monde amateur et engagé sur les sujets de société », a-t-il déclaré ce mardi après son élection.

6 partages