Amiens-OL: Lyon enchaîne et ne veut plus lâcher Lille

La joie des Lyonnais après leur victoire dimanche à Amiens — F.Lo Presti/AFP

  • Lyon s’est imposé en Picardie (0-1) grâce à un but de Denayer.
  • Lyon conforte sa troisième place à trois points de Lille (2e).
  • Le club nordiste a été désigné par les Lyonnais comme le concurrent principal pour la qualification en Ligue des champions.

Le mano à mano est lancé. Vainqueur logique dimanche après-midi (0-1) sur la pelouse d’Amiens, Lyon a fait l’essentiel. Après la victoire de Lille vendredi à Marseille, l ‘OL se devait de rester au contact du club nordiste. Mission accomplie avec ce deuxième succès d’affilée à l’extérieur et ce sixième match de rang sans défaite en Ligue 1 qui permet aux Gones de rester troisièmes à trois points du Losc.

« C’était important de prendre les trois points pour rester à proximité de Lille. C’est ce qu’on a réussi à faire et je trouve qu’on l’a fait avec la manière », s’est réjoui Bruno Génésio, l’entraîneur de l’OL.

Lille déjà désigné adversaire numéro 1 pour la Ligue des champions

S’il reste encore seize journées à disputer, si Saint-Etienne, Nice voire même Strasbourg ou l’OM n’ont pas encore dit leur dernier mot dans la course à l’Europe, Lyon a bien fait de Lille son principal adversaire pour la qualification en Ligue des champions. « Ça va être une bagarre avec Lille. A nous d’être concentrés jusqu’au bout et d’aller chercher cette deuxième place », lance Léo Dubois, le défenseur rhodanien.

Plus largement, il suffisait d’écouter Jean-Michel Aulas à l’issue de la rencontre pour en avoir la confirmation. Interrogé sur le choc face au PSG qui aura lieu dimanche prochain au Groupama Stadium, le président de l’OL ne s’est pas attardé sur le match de gala. Car Paris n’est plus du même monde depuis bien longtemps.

Aulas parle déjà de la confrontation du 4 mai entre les deux équipes

« Le match contre Paris ne sera pas capital pour nous dans la mesure où ce ne sera pas un match à six points. Le match capital sera le match contre Lille (le 4 mai). On avait réussi un bon match nul à Lille (2-2, le 1er décembre) et on aurait même dû largement gagner à l’époque. Le retour au Groupama Stadium sera absolument déterminant. Il y a actuellement trois points de différence entre nous. Il ne faut pas que cet écart augmente si on veut avoir une chance de passer devant eux », assure Jean-Michel Aulas.

Et si jamais on n’avait pas bien compris que le match à distance était déjà lancé, le patron de l’OL en a remis une couche. En rappelant que certains joueurs du Losc intéressaient Lyon, Aulas a rappelé qu’il était à deux doigts de faire venir Pépé, la star lilloise, l’été dernier.

L’intox est lancée

« On s’était mis d’accord avec Lille pour son transfert. Et puis, les choses ne se sont pas faites parce que Nicolas venait d’acheter une maison à Lille et il avait aussi une bonne relation avec son entraîneur. Mais ceci étant, on suit ses performances et c’est un joueur hors normes en ce moment », poursuit le président lyonnais. On ne sait pas si la maison achetée dans le Nord est la vraie raison du transfert avorté de Pépé. Par contre, une chose est sûre : l’intox est bien lancée et à ce rythme-là, le match à distance Lyon-Lille pourrait bien faire vibrer une Ligue 1 souvent en manque de suspense.