Ajax-Chelsea: Le VAR s’est-il raté sur le but refusé à Quincy Promes?

Quincy Promes (au centre) frustré par l’annulation de son but lors d’Ajax-Chelsea, le 23 octobre 2019. — Peter Dejong/AP/SIPA

La polémique monte depuis mercredi soir en Angleterre. Et aux Pays-Bas aussi, bien sûr, puisque c’est l’Ajax qui s’est semble-t-il fait avoir sur le coup. Le problème ? L’utilisation de la vidéo sur le but d’abord validé puis annulé de Quincy Promes, à la 35e minute du match entre le demi-finaliste de la dernière Ligue des champions et Chelsea, alors que le score était encore de 0-0.

Le débat s’est installé sur le plateau de beIN Sports Angleterre après la rencontre. Images à l’appui, les journalistes, aidés de Marcel Desailly, ont montré que l’image officiellement utilisée par le VAR pour définir le hors-jeu de l’attaquant néerlandais n’était pas la bonne, le ballon ayant déjà quitté le pied de Ziyech au moment où l’image est arrêtée. Si l’on rembobine d’un quart de seconde pour revenir au moment où Ziyech frappe, Promes n’est pas hors-jeu. Ce but aurait donc dû être validé, selon eux.

« L’image qui nous est présentée via le VAR n’est pas le moment qui compte. Il n’y a pas hors-jeu », a pesté Ruud Gullit sur un autre plateau de la chaîne qatarie. « Je suis ambassadeur de la Fifa, je vais leur montrer ça parce que c’est un problème », a promis de son côté Desailly.

Ce fait de jeu n’est pas sans importance, puisque Chelsea l’a emporté en toute fin de match, sur un but de Michy Batshuayi (86e). Une victoire qui permet aux Anglais de passer devant Valence, accroché à Lille (1-1), et de revenir sur l’Ajax en tête du groupe. « C’est la décision de la VAR… », s’est contenté de réagir Erik ten Hag, le coach néerlandais. Non, vraiment, la vidéo n’a pas éteint les débats dans le football.

Sport

Coupe du monde 2018: Le foot n’est pas mort… Même avec la vidéo, on a toujours des polémiques et des injustices

0 partage