Aix-en-Provence: Le groupe Karburan lance la location d’entreprise, comme on loue une voiture, clé en main

Pour un budget moyen de 500 euros HT par mois, on peut démarrer une activité (photo d’illustration). — PixaBay

  • La location d’entreprise permet à tout porteur de projet, chef d’entreprise, futur dirigeant de louer une structure juridique, pour pouvoir créer ou héberger une activité professionnelle.
  • Cette nouvelle solution est développée par le groupe Karburan spécialisé en portage salarial, et installé près d’Aix-en-Provence.

Se lancer dans l’entreprenariat sans toutes les paperasses afférentes, ni les choix cornéliens sur la structure juridique. Un rêve pour beaucoup de porteurs de projets, et désormais une possibilité avec l’offre inédite développée par le groupe Karburan. Implanté depuis plus de quinze ans près d’Aix-en-Provence ( Bouches-du-Rhône), ce spécialiste national du portage salarial propose, rien de moins, de louer une entreprise prête à l’emploi. Pour un budget moyen de 500 euros HT par mois, et un engagement minimum de trois mois, vous pouvez ainsi démarrer une activité professionnelle et devenir dirigeant. Le tout en quarante-huit heures chrono.

« Il est important de pouvoir se projeter, la location est une façon sans risque de tester, de saisir une opportunité, de redémarrer, lance Jérôme Tarting, président de Karburan. On est un des outils permettant la relance économique. » Le concept s’adresse à différents profils : des « serials créateurs » qui ont besoin d’isoler un nouveau projet et de le laisser grandir indépendamment du reste de la boîte, des free-lances qui voudraient s’associer le temps d’un gros projet, des personnes qui aimeraient tester une association avant de passer devant témoin, des business éphémères.

Cueillir les fruits sans prendre le risque de mandataire social

Mais attention, cette location ne s’adresse pas à toutes les activités. Celles-ci doivent relever de la prestation de service intellectuel. Et si la location permet de facturer sans limite de montant (contrairement à la micro-entreprise), de faire appel à des sous-traitants, de toucher des dividendes (imposés à 30 %) et de se faire rembourser les frais professionnels, elle ne permet pas au locataire d’avoir le statut de dirigeant salarié ni d’embaucher un salarié ou un apprenti.

Cette solution nouvelle dans le paysage de la création d’entreprise, le groupe Karburan est allée la chercher dans la loi Dutreil de 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises et qui permet de démembrer les actions, à l’image d’une SCI. « On s’appuie sur la location d’actions, comme un usufruitier, le bénéficiaire cueille les fruits de son activité, sans prendre le risque de mandataire social », explique Jérôme Tarting.

« On va favoriser la création d’entreprises gagnantes »

Pour commencer, le groupe a une centaine de SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) à louer sur tout le territoire. Consultant en informatique, Alain est l’un des premiers à avoir signé un contrat de location, pour une durée de neuf mois. « Je travaille d’habitude en portage salarial, mais cette solution m’a paru la plus adaptée, d’un point de vue fiscal, pour un gros projet avec cession de droits à la fin », confie-t-il.

« C’est vraiment un complément au portage salarial », énonce aussi Jérôme Tarting, pour qui un choix de structure juridique ne doit pas être un choix immuable mais évoluer selon les besoins du travailleur indépendant. « On ne va pas s’arrêter de créer une entreprise car on peut les louer, rassure-t-il également. Au contraire, on va favoriser la création d’entreprises gagnantes, dont l’idée, le modèle économique auront déjà été éprouvés. » Selon lui, les garde-fous juridiques sont aussi en place pour que la location d’entreprise ne soit pas détournée sous forme de salariat déguisé, comme cela peut exister pour l’autoentreprise.

Économie

Coronavirus : Tous les détails du plan de relance pour l’emploi et la compétitivité

Économie

Coronavirus : Relocaliser l’industrie en France ? Beaucoup plus facile à dire qu’à faire

0 partage