Ain : Des tests d’alcoolémie et de stupéfiants avant le conseil municipal? Un élu de Ferney-Voltaire n’hésite pas à en faire la demande

Un homme souffle dans un alcootest. Illustration. — De Jacquemart / Closon / Isopix / Sipa

Sa question écrite n’a pas manqué d’animer la fin du conseil municipal mardi soir. Un élu de la majorité municipale de Ferney-Voltaire (Ain) a suscité la colère de l’opposition en demandant s’il était possible que des tests d’alcoolémie et de stupéfiants soient réalisés avant chaque conseil municipal, rapporte ce vendredi  Le Dauphiné.

Etienne T’Kint de Roodenbeke, a ainsi demandé « s’il n’était pas possible de mettre en place des outils ou tests permettant d’éviter que des conseillers municipaux se présentent au conseil sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants ». « La teneur des débats s’en trouverait nettement améliorée et éviterait que des fake news ou autres élucubrations comme on a pu en vivre lors des questions orales de la dernière séance soient diffusées dans notre enceinte », a-t-il ajouté.

Suite à ses propos qui ont déclenché une vague d’indignation du côté de l’opposition, le conseiller Jean-Loup Kastler, jugeant cette question diffamatoire, a indiqué qu’il allait saisir la justice.

Politique

Orléans: Olivier Carré (LR) multiplie son indemnité de maire par quatre, la polémique enfle

18 partages