Afrique du Sud : Soixante-trois manchots tués par des piqûres d’abeilles

Soixante-trois manchots africains, une espèce classée en danger, retrouvés morts sur une plage près du Cap (Afrique du sud), ont été tués par des piqûres d’abeilles, a-t-on appris ce dimanche auprès de la Fondation d’Afrique australe pour la conservation des oiseaux côtiers (Sanccob).

«Les oiseaux ont été piqués à mort par des abeilles», a déclaré à l’AFP le Dr David Roberts, vétérinaire au sein de la fondation.

Un fait «rare et inhabituel»

Les manchots avaient été retrouvés vendredi sur la plage de Simon’s Town, à une quarantaine de kilomètres du Cap. Des piqûres ont été détectées notamment autour de leurs yeux et des abeilles mortes ont été retrouvées sur la plage, a précisé le spécialiste.

D’autres tests pour éventuellement détecter une maladie ou des substances toxiques, ainsi que des autopsies, ont été menés.

David Roberts a déploré un fait «rare et inhabituel» qui touche une espèce en danger, mais dans la zone qui est un parc national, «les abeilles font aussi partie de l’écosystème», a-t-il souligné.

L’Afrique du Sud abrite la plus importante colonie de manchots au monde. Les manchots africains sont menacés d’extinction, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Quelque 13.000 couples seulement étaient recensés dans le monde en 2019, principalement en Afrique du Sud et en Namibie voisine.