Affaire Steve Maia Caniço: Trois questions sur les suites de la manifestation sous tension à Nantes

Manifestation contre les violences policières. — J. F Monnier / AFP

  • Samedi, un défilé réunissant au moins 1.700 personnes « contre les violences policières » a été émaillé de heurts à Nantes.
  • « Les dégradations sont restées toutefois limitées malgré la violence extrême de plusieurs centaines de manifestants », estime ce lundi la préfecture.

Après un premier rassemblement sans heurt au pied de la grue jaune à Nantes en hommage à Steve Maia Caniço (dont le corps a été retrouvé lundi dernier dans la Loire) samedi matin, un deuxième défilé, réunissant au moins 1.700 personnes « contre les violences policières », a été émaillé de violences dans le centre-ville de Nantes. Le point.

Quel est le bilan des dégâts ?

Si une interdiction de pénétrer dans le périmètre de l’hypercentre avait été décidée par le préfet, plusieurs vitrines, notamment autour de la place du Bouffay ont été visées. Des stations de vélo Bicloo sont toujours inutilisables ce lundi en raison « d’actes de vandalisme », indique JCDecaux.

« Les dégradations sont restées toutefois limitées malgré la violence extrême de plusieurs centaines de manifestants », estime ce lundi la préfecture, qui confirme que certains participants ont tenté de forcer une entrée du bâtiment, comme une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montre. Sur le cours Saint-Pierre, du matériel du festival Aux heures d’été a été incendié. Les organisateurs ont assuré ce lundi que l’événement culturel pourra néanmoins se poursuivre comme prévu.

Où en sont les gardes à vue ?

En amont et pendant le défilé, les forces de l’ordre ont procédé à 42 interpellations. Finalement, la grande majorité des personnes gardées à vues ont été remises en liberté sans poursuites, ce dimanche dans la journée. Trois personnes devront s’expliquer devant la justice : elles sont notamment soupçonnées d’usage d’arme par destination, outrages, ou faits de violence et de destruction. Quatre individus font l’objet d’une poursuite en préliminaire.

Une seule garde à vue a été prolongée et est toujours en cours ce lundi, indique la police. La personne concernée aurait jeté un projectile sur un commissaire de police, pris en charge par les pompiers pour une blessure à la tête pendant la manifestation. Elle sera déférée et jugée mardi en comparution immédiate.

Manifestation contre les Manifestation contre les – J. F Monnier / AFP

D’autres rassemblements sont-ils prévus ?

Alors que plusieurs manifestations ont eu lieu ce week-end un peu partout en France, aucun autre hommage n’est pour le moment prévu par la famille et les amis de Steve, qui n’avaient déjà pas appelé à participer à ceux de samedi. Certains proches craignent notamment de nouvelles violences policières, de nouveau dénoncées après le défilé de samedi pendant lequel des grenades lacrymogènes ont été lancées en nombre.

Depuis la fête de la musique et la disparition de Steve, le quai Wilson continue de voir passer des jeunes gens qui viennent lui rendre hommage. « Si vous voulez lui rendre hommage, alors chantez, dansez, portez des affiches », avait proposé la sœur du jeune homme dans Presse Océan samedi. Les obsèques du jeune homme se préparent, et se dérouleront dans la plus stricte intimité.

Société

Affaire Steve Maia Caniço: «Nous n’avons jamais eu la volonté de blanchir qui que ce soit» déclare l’IGPN dans Libération

Société

Affaire Steve Maia Caniço: Le préfet justifie l’interdiction du rassemblement en centre-ville de Nantes par crainte des violences

122 partages