Affaire Peng Shuai : Muguruza craint que la vérité sur la disparition de la Chinoise ne soit jamais connue

A l’heure où le nom de Novak Djokovic éclipse tout ce qu’il peut bien se passer en Australie, la numéro 3 mondiale​ Garbiñe Muguruza s’est exprimée sur le cas Peng Shuai. L’Espagnole craignait samedi que la « vraie vérité » sur ce qui était arrivé à la Chinoise pourrait ne jamais être connue, après que cette dernière a accusé un haut responsable politique de son pays d’agression sexuelle.

« Allons-nous savoir quelque chose à ce sujet ? Je ne sais pas, je pense que c’est un pays compliqué à gérer », a déclaré Muguruza aux journalistes à propos de Peng et de la Chine, qui accueillera les Jeux olympiques d’hiver le mois prochain à Pékin.

Muguruza pessimiste

« Ça n’avance pas beaucoup, j’ai l’impression. Et pourtant ça dure depuis des mois et des mois », a déclaré l’Espagnole, victorieuse de deux tournois du Grand Chelem, avant le début de l’Open d’Australie lundi, où Peng sera absente. « Il a semblé pendant un moment que nous allions découvrir ce qu’il s’était passé, mais non. Je pense qu’il va être très difficile de connaître la « vraie » vérité et qu’elle puisse parler librement », a poursuivi Muguruza.