Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard seront jugés par la Cour de justice de la République

Photomontage d’Edouard Balladur et François Léotard — Jacques Brinon, Pascal Pavani AFP

L’ancien Premier ministre Edouard Balladur et son ancien ministre François Léotard vont être jugés, dans le volet financier de l’affaire Karachi, par la Cour de justice de la République (CJR), a annoncé François Molins, le procureur général de la Cour de cassation, dans un communiqué publié ce mardi.

La justice cherche à déterminer leur responsabilité dans le possible financement occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, via des rétrocommissions révélées par l’enquête sur l’attentat de Karachi en 2002 au Pakistan.

La Cour de justice de la République, seule instance habilitée à juger les deux hommes

Les deux hommes sont renvoyés pour « complicités d’abus de biens sociaux ». Quant à l’ancien Premier ministre, il sera également jugé pour recel de ces délits.  La Cour de justice de la République (CJR), seule instance habilitée à juger des membres du gouvernement pour des faits commis dans l’exercice de leurs fonctions, cherchera.

Le 8 mai 2002, un attentat à Karachi, au Pakistan, avait fait quinze morts, dont onze employés français de la Direction des chantiers navals (ex-DCN), et blessé douze autres personnes. Les victimes travaillaient toutes à la construction d’un des trois sous-marins Agosta vendus par le gouvernement Balladur au Pakistan.

Justice

Affaire Karachi: Nicolas Sarkozy de nouveau visé par une enquête pour «violation du secret de l’instruction»

Monde

Attentat de Karachi: La DST aurait-elle menti pour accréditer la thèse islamiste?

385 partages