Affaire Epstein : Une juge refuse un nouveau procès à Ghislaine Maxwell, reconnue coupable de trafic sexuel fin 2021

Rien ne justifie de tout reprendre de zéro. La Britannique Ghislaine Maxwell, reconnue coupable fin 2021 à New York de trafic sexuel de mineures pour le compte du financier décédé Jeffrey Epstein, ne sera pas rejugée dans un nouveau procès comme elle le réclamait, a décidé vendredi une juge américaine. « La proposition de l’accusée pour un nouveau procès est rejetée », a décidé la juge Alison Nathan du tribunal fédéral de Manhattan, selon une ordonnance judiciaire rendue publique par la justice américaine.

L’ancienne figure de la jet-set internationale, 60 ans, et ses avocats réclamaient un nouveau procès depuis qu’un des jurés du tribunal fédéral de Manhattan qui l’avaient déclarée coupable le 29 décembre avait révélé à des médias britanniques avoir lui-même été victime de violences sexuelles dans son enfance.

Abus sexuels non dévoilés par un juré

Après le procès, cet homme de 35 ans, Scotty David, avait parlé à la presse en janvier et reconnu le 8 mars devant la justice à New York avoir oublié de mentionner, dans ses réponses à un questionnaire pour être juré au procès, avoir été agressé sexuellement lorsqu’il était enfant.

Ce trentenaire – appelé « juré 50 » par la justice – avait alors admis une « faute », pas un mensonge. Mais la défense de Ghislaine Maxwell estimait que le juré pouvait être soupçonné de partialité en devant se prononcer sur des crimes sexuels contre des jeunes filles mineures.

Pour le tribunal de Manhattan, « le juré 50 a témoigné de manière crédible et sincère lors de son audition après le procès. Il est malheureux mais pas délibéré qu’il n’ait pas révélé les agressions sexuelles qu’il a subies par le passé lors de la sélection pour le procès », a écrit la juge Nathan dans son ordonnance. « Le tribunal conclut que le juré 50 n’avait pas de préjugé à l’égard de l’accusée et pouvait être un juré juste et impartial », selon le document judiciaire.

Peine connue le 28 juin

La fille du magnat britannique de la presse Robert Maxwell (mort en 1991) a été reconnue coupable le 29 décembre de cinq des six chefs d’accusation qui pesaient sur elle, dont le plus grave, de trafic sexuel de mineures pour le compte de Jeffrey Epstein.

Le financier américain, aux puissants réseaux économiques et politiques aux Etats-Unis et à l’étranger, était lui-même accusé de viols de jeunes filles mais s’est suicidé en prison en août 2019, avant son procès. Sa compagne et complice pendant 30 ans, Ghislaine Maxwell – Britannique, Française et Américaine – encourt un maximum de 65 ans de prison et connaîtra sa peine lors d’une audience le 28 juin.