Affaire Epstein : Un accord de 2009 déclassifié lundi protège-t-il le prince Andrew ?

Ces trois mots vont être scrutés de près. La justice américaine a rendu public lundi un accord financier scellé en 2009 entre Jeffrey Epstein et son accusatrice Virginia Giuffre, qui contient une clause visant à protéger tout « autre accusé potentiel » de poursuites. Mardi, les avocats du Prince Andrew tenteront de convaincre un juge new-yorkais que la plainte au civil de Virginia Giuffre contre le duc d’York pour « agressions sexuelles », n’est pas recevable en vertu de ces termes.

Selon cet accord, Jeffrey Epstein a versé 500.000 dollars à Virginia Giuffre (née Roberts) pour mettre fin à une action en justice pour crimes sexuels sans admettre sa culpabilité. Il contient également une clause protégeant « toute autre personne ou entité qui aurait pu être incluse comme potentiel accusé ».

Audience mardi

A 10H00 (16h00, heure de Paris), mardi, doit se tenir une audience en visioconférence entre le juge fédéral de Manhattan Lewis Kaplan et les avocats des deux parties, pour savoir s’il convient d’écarter la plainte. Parmi les questions que le juge devra trancher : l’accord s’applique-t-il uniquement au pénal, ou bien également au civil, et ne concerne-t-il que la justice de Floride et pas celle de New York.

Le juge a d’ores et déjà rejeté le 31 décembre une autre demande en nullité formulée par Andrew, au motif que Virginia Giuffre ne pourrait pas agir en justice aux Etats-Unis car elle « réside » en Australie.

L’ombre de la culpabilité de Ghislaine Maxwell

Virginia Giuffre affirme avoir été exploitée comme « esclave sexuelle » par Jeffrey Epstein, et avoir été contrainte à des relations sexuelles avec plusieurs « hommes puissants » quand elle avait 17 ans, notamment le prince Andrew et l’agent de mannequins français Jean-Luc Brunel – mis en examen en France pour viol à la suite du témoignage de Giuffre.

Agée de 38 ans, elle affirme dans sa plainte à New York avoir été « agressée sexuellement » par Andrew à trois reprises quand elle était mineure: à Londres chez Ghislaine Maxwell, au domicile d’Epstein à Manhattan et sur son île de Little Saint-James. Le duc d’York, qui nie farouchement, a été contraint de se retirer de la vie publique après une interview catastrophique accordée à la BBC fin 2019.

Pour sa part, Ghislaine Maxwell, ex-compagne d’Epstein, a été reconnue coupable le 29 décembre à New York de trafic sexuel de mineures, ce qui pourrait compliquer la défense du Prince Andrew, même si Virginia Giuffre ne faisait pas partie des plaignantes. Si tous les recours du prince Andrew échouent, un procès civil pourrait se tenir « entre septembre et décembre » 2022, avait laissé entendre à l’automne le juge Kaplan.