Affaire de Rugy: Le ministre est maintenu en poste et «s’engage à rembourser chaque euro contesté»

François de Rugy à Niort, le 11 juillet 2019. GEORGES GOBET / AFP — AFP

  • François de Rugy a été épinglé par Mediapart pour des dîners fastueux organisés à l’Assemblée et des travaux dans son appartement de fonction.
  • Le ministre d’Etat, en charge de la Transition écologique, restera au gouvernement.
  • Mais il s’est engagé «à rembourser chaque euro contesté».

Fin de suspens pour François de Rugy. Il est finalement maintenu au gouvernement. Empêtré dans une polémique concernant notamment des dîners luxueux, le ministre de la Transition écologique ne veut laisser « aucun doute » et « s’engage à rembourser chaque euro contesté », a-t-on appris dans une déclaration de Matignon à l’AFP. Il s’est dit prêt à soumettre les frais à des «autorités de contrôle» de l’Assemblée. L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion entre le ministre de la Transition écologique et le Premier ministre Edouard Philippe.

Edouard Philippe a demandé jeudi au secrétariat général du gouvernement de diligenter «une inspection» afin de vérifier que les travaux entrepris dans le logement de fonction ministériel de François de Rugy se conformaient au «respect des règles» et «au principe d’exemplarité», a annoncé Matignon.

Dîners fastueux et travaux

Le ministre a été épinglé par Mediapart mercredi pour des dîners fastueux organisés aux frais de l’Assemblée lorsqu’il en était le président. Le site d’information a ensuite publié deux nouvelles salves de révélations, entre mercredi soir et ce jeudi, sur  des travaux effectués aux frais du contribuable dans son logement de fonction au ministère de la Transition écologique et sur le logement social de sa directrice de cabinet, Nicole Klein, conservé pendant 12 ans alors qu’elle n’habitait plus Paris.

Dans les Deux-Sèvres, il avait été accueilli par des manifestants brandissant un homard en plastique géant. En milieu de journée, le ministre d’Etat avait écourté son déplacement dans les Deux-Sèvres pour rentrer à Paris et s’entretenir avec Edouard Philippe à Matignon, dès 16h30.

Interrogé par les journalistes lors cette visite, il avait aussi lancé : « S’il y a des erreurs d’appréciation de ma part, je serai tout prêt également à les corriger. C’est normal, ce sont les comptes que l’on doit rendre aux Français ».

Politique

François de Rugy avait-il le droit d’organiser de fastueux dîners à l’Assemblée?

Politique

Affaire Rugy: Le ministre répond sur Facebook sur ses dîners fastueux à l’Assemblée

1,5K partages