Adolescent poignardé à Thiais : Un quatrième suspect interpellé, garde à vue prolongée pour les trois autres

Un quatrième suspect, originaire de Choisy-le-Roy, a été interpellé et placé en garde à vue mardi après la rixe de lundi qui a coûté la vie à un adolescent de 16 ans à Thiais (Val-de-Marne), a indiqué mardi le parquet de Créteil.

La garde à vue des quatre adolescents, âgés de 15 à 16 ans, a été prolongée jusqu’à mercredi matin, où ils seront présentés à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen, a précisé dans un communiqué le parquet, qui a ouvert lundi une enquête pour notamment « homicide volontaire commis en bande organisée » confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne.

« Action de représailles »

Vers 08h00 lundi, un adolescent de 16 ans a été mortellement poignardé devant son lycée à Thiais, dans un contexte de rivalité entre bandes de jeunes de Choisy-le-Roi et de Thiais, deux villes voisines. Le coup de couteau mortel a été porté au niveau du cœur de la victime, qui était inconnue de la justice. Présent également lors de l’agression, un autre lycéen de 16 ans a été blessé à la cuisse.

L’enquête « corrobore à ce stade l’hypothèse d’une action de représailles à la suite d’une première agression commise quelques jours auparavant », affirme le parquet. Selon le communiqué, deux des gardés à vue sont désignés soit par des témoins, soit par la victime blessée, « comme étant les auteurs de coups de couteau sur les deux victimes ».

Une dizaine d’agresseurs

Il ressort des auditions des témoins que les agresseurs étaient une dizaine, « la plupart le visage dissimulé, armés pour deux d’entre eux de couteaux et pour deux autres d’un club de golf et d’une batte de base-ball », selon le parquet. Trois des quatre jeunes interpellés ont « reconnu leur présence sur les lieux », « mais ont contesté avoir porté des coups aux victimes ».

Un premier suspect, originaire de Choisy-le-Roi, avait été lundi interpellé vers 10h00. Il est notamment connu de la justice « pour une série de faits de violences aggravées » qui lui valent une mise en examen dans une affaire distincte datant de 2021.

Cet adolescent de 16 ans était placé sous contrôle judiciaire « avec interdiction de se rendre à Orly et à Thiais, sauf pour les besoins de sa scolarisation ». Il avait aussi déposé plainte pour des violences subies en décembre 2022 lors d’une rixe près du lycée où a eu lieu l’agression de lundi.