« 4 mariages pour 1 lune de miel » : Maintenant les mariées régleront leurs comptes ensemble et à table

Fini les clashs de dernière minute sur le perron ! A partir de ce vendredi, les mariées juges de 4 mariages pour 1 lune de miel prendront place, dans un nouveau château, à une « table d’honneur » et visionneront toutes les quatre les commentaires et les notes qu’elles se sont attribuées les unes les autres.

« Cela laisse davantage de place à l’authenticité et à la spontanéité ainsi qu’à la discussion et à la compréhension de certaines choses », avance l’animatrice Elodie Villemus à 20 Minutes.

Il y a quand même de grandes chances pour que ce nouveau dispositif suscite des règlements de compte explosifs pour un 4/10 attribué à une robe de mariée ou une remarque sur un pain surprise soupçonné d’être rassis.

« Elles se mettent en colère mais en discutent »

« C’est plus que jamais propice aux grandes explications en cas de désaccord avec les notes, reconnaît Elodie Villemus. Dans l’ancienne version, chacune découvrait les notes en compagnie de leurs époux, les trois autres n’étaient pas là et ne pouvaient donc pas soutenir ou, je dirais, encore plus enterrer celle qui estimait être mal jugée. Ça donne plus de force et d’intensité. Aujourd’hui, elles se mettent en colère mais elles ont l’opportunité de discuter. »

Les maris, dans le cas des couples hétérosexuels, n’auront plus qu’un tout petit rôle à jouer dans l’émission. Jusque-là, celui qui remportait le jeu faisait son arrivée en voiture à la fin de l’épisode du vendredi et rejoignait sa moitié, bouquet de fleurs en main. Désormais, des serveurs apporteront une cloche à chaque candidate. Celle à qui aura été servi le plat renfermant un gâteau de mariage sera la gagnante.

Elodie Villemus à la noce

Cette nouvelle saison de 4 mariages pour 1 lune de miel, lancée ce lundi à 19h sur TFX, verra une autre nouveauté : Elodie Villemus s’est elle-même rendue aux mariages le temps d’une semaine spéciale.

« J’ai pu vivre cette expérience de l’intérieur, cela m’a permis de mieux comprendre comment les candidates peuvent réagir parfois », assure-t-elle. Une difficulté s’est imposée à elle : « Il ne fallait surtout pas que j’influence les mariées juges avec mes commentaires. » Les fidèles de l’émission découvriront prochainement si elle y est parvenue.