20 ans de prison pour le supporteur de Trump qui avait envoyé des colis piégés à des démocrates

Cesar Sayoc a été arrêté le 26 octobre 2018 en Floride. — POLICE/AFP

Son action avait provoqué une vaste inquiétude à l’échelle nationale juste avant les élections de la mi-mandat. Un Américain de 57 ans qui avait envoyé une série de colis piégés à des personnalités démocrates et à des détracteurs du président américain Donald Trump a été condamné lundi à New York à 20 ans de prison. Il a échappé à la perpétuité en plaidant coupable et parce que les engins explosifs à base de poudre de feu d’artifice ne contenaient pas de détonateur.

Barack Obama, Hillary Clinton, Joe Biden, George Soros ou encore Robert De Niro… Cesar Sayoc, qui vivait dans une camionnette couverte d’autocollants pro-Trump, avait envoyé par la poste 16 engins explosifs artisanaux en une semaine. Il avait été identifié grâce à une empreinte digitale et arrêté après une vaste chasse à l’homme.

Make America Great Again

En rupture avec sa famille et en faillite financière, cet ancien patron d’un club de strip-tease, au casier judiciaire déjà chargé, s’était découvert début 2016 une passion pour Trump, alors en pleine ascension politique. Ses contributions sur les réseaux sociaux s’étaient alors radicalement politisées : il s’affiche avec sa casquette rouge au slogan Make America Great Again à des meetings du candidat, partage informations et images pro-Trump, et relaie des articles de sites ultra-conservateurs et complotistes.

« Il était très en colère contre le monde, les Noirs, les juifs, les gays », racontait après son arrestation Debra Gureghian, manager d’une pizzeria de Floride où Cesar Sayoc a travaillé quelques mois.

4 partages