Yves Coppieters annonce une résurgence du virus en Belgique « d’ici une dizaine de jours »

L’épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, Yves Coppieters, était l’invité de François de Brigode ce jeudi soir dans l’émission « Jeudi en Prime ». Sur le plateau de la RTBF, l’épidémiologiste a voulu appuyer le fait que la Belgique devait mieux anticiper les choses dans sa gestion de la crise du coronavirus.

Lorsqu’il s’agit de commenter la résurgence actuelle du virus qui est observée dans des pays comme la France ou l’Espagne, Yves Coppieters est clair:  celle-ci sera fatalement chez nous d’ici une dizaine de jours ». 

Selon l’épidémiologiste, les autorités compétentes belges doivent « regarder ce qu’il se passe ailleurs » afin d’anticiper ce qui arrivera « fatalement chez nous dans 10 jours » explique-t-il sur le plateau de la RTBF. Yves Coppieters reste toutefois rassurant dans ses propos « l’épidémie est bien gérée, il ne faut pas avoir un discours alarmiste ». Pour avancer cela, il énumère la situation actuelle par rapport aux autres pays voisins : « Peut-être que nous sommes prêts, au niveau des hôpitaux et des testing mais il faut toujours aller voir ce qu’il se passe à côté. L’idée n’est pas de dire nous sommes face à un scénario catastrophe. Le taux de positivité reste autour de 3 à 4% en Belgique. Donc, l’épidémie est toujours bien gérée chez nous. Mais nous devons regarder ce qu’il se passe à côté et craindre que cela puisse arriver chez nous ».

En ce début du mois de septembre qui est synonyme de retour des vacances et de rentrée scolaire, le professeur de santé publique estime que les tendances repartiront à la hausse partout. « Il faut s’attendre à une petite hausse des hospitalisations. Ça, c’est inévitable mais c’est maîtrisé. Au niveau de la population, il faut stabiliser les transmissions. (..) Il faut rester vigilant sans être alarmiste ».