Voyages: Elio Di Rupo évoque un « certificat belge »


Le ministre-président wallon est évidemment revenu sur l’actualité politique concernant le coronavirus.

Concernant le prochain Comité de concertation qui devait se tenir ce vendredi mais qui a été finalement été reporté au 4 juin, Elio Di Rupo explique: « Il y a un sommet européen ces lundi et mardi qui se tient. Et il faut encore procéder à des ajustements au niveau européen, d’une part, mais aussi au niveau belge, d’autre part, en ce qui concerne le fameux certificat de vaccination. Nous attendons quelques jours supplémentaires pour y voir clair. Nous pourrons ainsi prendre une décision et expliquer à l’ensemble de nos concitoyens en Belgique ce que nous allons faire et comment. Car, dans l’état actuel, il y a encore des indécisions. Par exemple: est-ce que le certificat sera accordé après la première dose ou faut-il attendre deux doses de vaccin? Les tests PCR seront-ils gratuits ou seront-ils payants? A ce stade nous ne pouvons pas encore y répondre. Il faut quelques jours de patience donc. »

Elio Di Rupo précise que la Belgique pourrait adapter à sa guise certains points concernant ce pass sanitaire. « En effet, une fois que nous connaîtrons la position européenne, nous pourrions prendre une position qui soit une position belge. Mais on voudrait travailler par étape. Il y aura donc un certificat belge mais qui sera fort comparable au certificat européen. Tout cela se discute pour le moment ».

Le ministre-président insiste en tout cas sur une chose : la vaccination: « Allez, de grâce, vous faire vacciner.  Aujourd’hui, c’est le seul moyen sérieux de lutter contre la pandémie. »